Adam & Eve.

Taken from "Cat on a Hot Tin Roof"

Il y a quelques jours, j’ai failli me figer sur place, quand, en revenant d’un tour at the ladies room, j’ai surpris mes deux camarades de conversation débattre sur le sujet “les hommes et les femmes peuvent-ils se comprendre?”.
Ces deux hommes, qui ne se connaissent pas depuis longtemps, semblaient avoir le même avis sur pas mal de points généraux quant à la relation homme-femme. Et puisque j’ai un peu tout eu en rafale, je vais vous étaler tout ça par points.
Les hommes, quand ils disent quelque chose, ils le pensent réellement/ Les femmes, quand elles disent quelque chose, elles pensent le contraire.
MON AVIS: Mmmmm… Oui évidemment. Mais on se protège, on vous teste, vous êtes tous tellement des méchants qu’on est maintenant bien obligées de vous faire sortir de vos terrains, de vous bousculer, de voir vos réactions, etc. Le tout afin de vous trier…
Mmmmm… Mouais, en même temps, ça fonctionne rarement, on tombe quand même sur des gros méchants malgré tout. Y en a de trop en fait.
Au moment d’une discussion sérieuse: ne jamais dire quoi que ce soit de personnel à l’homme sous peine de fugue. Ne parler qu’en termes généraux.
MON AVIS: Mouhahahaha! Mais c’est quoi ça? Entre “tu m’as trompé, t’es un gros salopard” et “Les hommes qui trompent, ce sont des gros salopards chéwi…” je ne vois pas trop la différence. Ha si, faut encore prendre des gants avec un mec qui a foiré alors que t’es au 36ème dessous à cause de qui? A cause de la poupée en porcelaine en face de toi qui a malheureusement été livrée avec la bitte et la libido en accessoires.
D’un autre côté, quand c’est le couple dans sa globalité qui est en danger, là, oui, je comprends tout à fait cet argument. On n’accuse ainsi aucun des deux protagonistes de l’histoire mais plutôt le moment, le contexte, la situation.
L’homme ne pense qu’en termes théoriques. Ca ne retourne pas une situation dans tous les sens. Ca pense et ça agit directement.
MON AVIS: Oui, ça ne m’étonne pas le moins du monde. C’est la cause de pas mal de disputes quotidiennes d’ailleurs. La femme doit souvent anticiper pour l’homme et c’est fatiguant d’avoir un gosse de 8 ans qui a autant de poils qu’un orang-outang à gérer. Faites-moi penser à ne jamais emménager avec un homme sous peine de lancer de poubelles.
D’un autre côté, je rêve d’avoir ce bout de cerveau pratique qui empêche toutes sortes de prises de tête souvent inutiles que le cerveau femme affectionne. “Le mec me plaît: je fonce.” et pas “Le mec me plaît, je me cache et je lui fait croire qu’il me rebute, c’est encore plus rigolo”. Han? Quoi? Y a que moi qui suis tordue comme ça en fait? Ha…
Nous sommes biologiquement différents, l’homme peut faire des enfants jusqu’à la fin de sa vie, la femme, à 35 ans, c’est déjà fini.
MON AVIS: Jusque “… peut faire des enfants jusqu’à la fin de sa vie”: totalement d’accord.
La suite: ARGL!!! 35 ANS!!! Mais t’avais combien en biologie? Et c’est quoi cette façon de penser? Il y a 200 ans j’aurai probablement hoché de la tête gentiment en attendant mon mari revenir des putes afin de lui réchauffer son repas. Mais maintenant, les n’hommes, sachez que les femmes ont bien d’autres moyens de s’accomplir qu’en ayant des enfants. Elles veulent faire des études, avoir un boulot, des projets, créer, être maître de leur vie sociale et économique.
Cela dit, oui, on est biologiquement différents, ce qui explique déjà beaucoup de choses en soi (on peut remplacer les douleurs menstruelles par la trique tous les matins? Non? Merde…) . De plus, j’ai aussi rencontré pas mal de filles stressant parce qu’elles approchaient de la trentaine et qu’il fallait ABSOLUMENT qu’elles trouvent quelqu’un, achètent une maison, fassent une flopée de mouflets qu’elles iraient conduire dans l’Espace familiale, divorceraient vivraient heureuses jusqu’à la fin de leurs jours. Cependant, je ne pense pas que ce soit la meilleure des solutions que de sauter sur le premier crétin venu et de l’enfermer dans une cage afin d’assurer la survie de l’espèce.
L’homme est un enfant gâté.
MON AVIS: Oui oui oui! … Mais c’est un peu facile de se cacher derrière un constat et de ne rien faire pour changer ça. Tu peux donc rajouter: l’homme est un gros lâche. On se demande d’où vient l’expression “il a des couilles”.
L’homme est soumis à des diktats de la société (sous-entendu: tromper, c’est mal!).
MON AVIS: Peut-être… Oui, peut-être que la monogamie est un diktat de la société européenne. Il suffit de regarder autour de nous. Il y a beaucoup plus de cultures polygames que ce qu’on ne le croit. Cependant, à partir du moment où on va voir ailleurs à plusieurs reprises en sachant que ça blessera l’autre, au lieu d’envenimer la situation, l’homme peut tout simplement partir et trouver une femme qui sera d’accord de le partager. Vivre sa sexualité pleinement n’inclut certainement pas que l’on fasse souffrir l’autre. Ha, j’oubliais, l’homme est un enfant gâté, il aime avoir le beurre et l’argent du beurre.
CONCLUSION:
Les deux gaillards ont terminé en me rassurant “t’inquiète pas hein, tu vivras quand même plein de belles histoires” *je veux pas de belles histoires, je suis un trou béant de mauvaises histoires puantes, je veux plus d’histoires tout court*. Après avoir été surprise qu’ils soient passé en 5 minutes de “le pull de péruvien” à “les hommes et les femmes?”, j’ai écouté attentivement tout ça sans être certaine d’avoir pu tout saisir. Je m’excuse donc à l’avance auprès d’eux si certaines choses ont été mal interprétées: c’est qu’on n’est vraiment pas faits pour se comprendre.

Je tiens cependant à préciser qu’on a tous les trois été d’accord sur un point important: une relation peut fonctionner à merveille malgré toutes ces différences si les protagonistes se rencontrent au bon moment et tendent aux mêmes objectifs. Pas gagné d’avance…

Follow:
Share:

3 Comments

  1. 18 février 2010 / 11 h 41 min

    Et ben tu diras à tes deux gaillards que dans mes précédentes relations, c’était toujours moi qui disais le plus clairement du monde ce que je pensais alors que mes partenaires passaient leur temps à tourner autour du pot (quand ils ne me servaient pas quelque odieux mensonge…).
    Non, vraiment, deux spécimens mâles, c’est vraiment pas représentatif 😉
    Tes bonshommes ont quel âge, au fait ?

    • Une Fee dans les Etoiles
      18 février 2010 / 12 h 04 min

      Bein quand je leur répondais ce genre de choses (parce que je suis aussi assez franche quand il faut percer l’abcès), ils me disaient que c’était normal: L’homme agit mais ne pense pas toujours à la portée de ses actes, il lui faut du temps ou il ne veut tout simplement pas y penser. Donc, quand toi tu viens avec tes gros sabots pour l’obliger à y penser, ça le déstabilise, il ne s’y attend pas, et tourne autour du pot. Puis, il ne faut jamais venir en frontal près de l’homme. Je te rappelle: ne jamais parler à l’homme en l’incluant, parler en termes gé-né-raux.
      Hihihihi!, Ca me fait rire.
      Bref, les 2 bonshommes n’approuvaient pas tous les comportements qu’ils énuméraient, attention! Mais il va de soi que si on doit résumer les hommes en général, et en toute objectivité, ils ont fort raison. Et ça ne nous fait pas plaisir, c’est sûr…

      • 18 février 2010 / 12 h 15 min

        Ah d’accord, je comprends mieux maintenant.
        De toutes façons, c’est pas le fait de savoir tout ça qui va m’avancer, j’en ai bien peur 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *