London Tips. My turn. Part IV. This is the end.

Yep, je sais, un peu tard mais bon. Au début j’avais pensé à ne faire qu’un post. Puis ça s’est agrandit… Juste un chouïa quoi… Je n’avais pas envie de faire quelque chose de trop court sans renseignement. Mon but ici est surtout de partager ce que j’ai aimé, que ce soit à Londres ou autre part. Alors garder jalousement mes adresses, c’est pas mon genre.
Yeah I know I’m late but anyway… At the very beggining I had thought of writing only one article but then it became a “little bit” longer… I didn’t want to write anything short with no information. My aim here is, most of all, to share what I like, in London or anywhere else. So keeping jealously my addresses was definetly not my type.
Donc voilà, ceci sera mon dernier article sur mon city trip à Londres. Quelques précisions, anecdotes, un petit bilan, en gros, des conclusions mais des conclusions utiles. Pour les pressés, dirigez-vous de suite vers la fin de l’article, j’y ai compilé toutes mes adresses avec lien internet quand il était possible.
So, here is my very last post about my city trip in London. Some accuracies, stories, a small sum-up, in brief, conclusions but useful ones. For people who are in a hurry, you can directly go to the end of the article where I made a kind of compilation of all my addresses and a web-link when it was possible.
Après avoir passé la matinée et le début d’après-midi à Brick Lane, j’ai pris le métro pour traverser la ville et voir enfin le fameux quartier de Notting Hill… Mais bon, je reste malheureusement humaine et j’avais déjà les pieds en compote royale, plus compote tu meurs. Je me suis donc contentée de descendre Portobello Road. En temps normal, je me serai perdue dans plusieurs rues perpendiculaires et je vous conseillerai vivement de le faire mais là, mon corps me disait déjà merde.
After having spent the whole morning and the beggining of the afternoon in Brick Lane, I took the subway and headed to the other side of the capital in order to see the famous Notting Hill… Yet, I’m still human and I already had my feet ready to die. I thus only went through Portobello Road. If I hadn’t been so tired I would have gone to visit the small streets around the main one but I really couldn’t. Yet, I strongly recommend you to do it.

Pic by kiwikoo

Portobello Road est une très longue rue avec de splendides petites maisons très coquettes et très British. Par ailleurs, si vous voulez vous offrir un pied-à-terre, la maison de Georges Orwell (auteur du très connu “1984”) est à vendre. J’ai trouvé ça assez flash de voir une telle maison avec un stupide panneau de vente.
Portobello Road is a very long street with very beautiful houses with the typical British touch. By the way, in case you were thinking of buying a second house, Georges Orwell’s  (author of the famous “1984”) one is to be sold. It was so funny to see such a place to be sold with a stupid sign for that.

Pic by kiwikoo

Portobello Road/ Pic by kiwikoo

J’y étais donc le dimanche mais je vous recommande d’y aller plutôt le samedi où il y a aussi un marché avec plein de créateurs. Certains qui étaient sur Spitalfields m’ont dit qu’il était même plus fourni en choix que celui de Whitechapel… A bon entendeur…
I was thus there on a Sunday but I recommend you to go there on Saturday as there is, as some designers told me when I was on Spitalfields, a wonderful market with even much more designers than in Brick Lane and Spitalfields.
Portobello Road, ça pue le fric. En arrivant de la station principale de Notting Hill, la rue descend fortement. Le paysage est splendide (surtout sous un soleil de plomb) et de jolies petites boutiques vintage parsèment le chemin. Le hic, c’est que si vous êtes crevés et que vous ne voulez pas faire de trajets idiots en métro, vous êtes obligés de remonter toute la rue dans le sens inverse *aie les pieds, aie les pieds, au secours les pieds* afin de revenir à la station de métro principale…
Portobello Road smells rich people. After the main tube station, the main road goes down. The landscape is wonderful (even more when it’s particularly sunny) and beautiful small vintage shops are on your way down.  The problem is if you are as tired as I was and if you don’t want to make stupid distances in the subway, you are obliged to go back to the main tube station *my feet hurt, my feet… My poor feet… God, help me, I’m dying!”
Je suis ensuite descendue du métro afin de voir Big Ben- ouais, c’est Big Ben… Ouais… Bon, ça c’est fait… 30 secondes… bon, je vais où maintenant?- puis de remonter vers mon auberge en passant par St James Park, Trafalgar Square, détour sur Chinatown puis enfin, Piccadilly Circus.
I then went to see Big Ben- yep, it’s Big Ben… Ok… Well… It’s done… 30 seconds… Ok, so, what’s up now?”- to finally go to my youth hostel through St James Park, Trafalgar Square, Chinatown and Piccadilly Circus.
St James Park, pour le peu que mes pauvres petons ont bien voulu me porter, est un endroit assez surprenant. Sans doute comme la plupart des parcs dans Londres, il est assez impressionnant de trouver, au sein d’une capitale bruyante et stressante, de grands endroits de verdure des plus calmes. J’ai ainsi calé sur mes premiers écureuils vus de près. T’as beau pas avoir fumé d’herbe, tu restes devant eux comme un idiot, surtout quand il y en a un qui te mange sa cacahuette accrochée au tronc d’un arbre la tête en bas.
St James Park, even if my feet didn’t help in showing me every single part of the park, is a really surprising place. As, with no doubt, most of the parks in London, it’s very impressive to find, in the middle of a noisy capital, such big places full of green and nature. I also saw my first squirrels there. Even if you didn’t smoke any canabis, you just stay in front of them with a stupid smile on your face. Even more when you realise that there is one eating its nut on a tree with its head down…

L’écureuil qui mange la tête à l’envers! / Pic by kiwikoo

Pic by kiwikoo

J’ai fortement comaté dans l’herbe, entre deux arbres. Jusqu’à ce qu’un bruit étrange et régulier me réveille… J’ai regardé, observé… Froncé des sourcils puis éclaté de rire: j’étais en plein milieu d’un trafic de noisettes. Une famille d’écureuils transportait les noisettes d’un arbre à l’autre et ils couraient tous autour de moi. Londres, ça bouge tout le temps, même pour les écureuils.
I then had a nap between two trees. Until a strange noise woke me up… I watched, oberved… then laughed loudly: I was right in the middle of a nuts traffic. A squirrels family was taking the nuts from one tree to the other.  They were all running around me. London is always moving, even for squirrels.
Je suis ensuite passée sur Trafalgar Square bondée de touristes. Là aussi j’ai fait un ha… ho… Ouais, on continue… Un détour sur Covent Garden déjà vu 2 fois et qui n’a pas changé d’un poil puis je me suis perdue dans Chinatown. Vu que je goûte un canard laqué dans toutes les villes que je visite, je me suis donc permise un restaurant chinois… Bon ok, fallait vraiment que je m’assoie. Même si j’avais moins d’un km pour arriver à mon auberge, là je n’en pouvais vraiment plus. J’ai donc commandé mon canard qui m’a été servi avec des crêpes faites à la main… Je n’ose plus manger de canard ici de peur d’être déçue maintenant… Malheureusement, les dim sums, eux, étaient industriels.
I then went through Trafalgar Square that was full of tourists. There too I made a ha… ho… Yes… Let’s go on… A moment on Covent Garden which I had already seen twice and didn’t change at all then I got lost in Chinatown. Given I taste a Bejing duck in every town I visit, I then afford myself a Chineese restaurant… Moreover, despite my youth hostel wasn’t far at all, I really needed to sit down for a moment. I thus ordered my duck which was served with handmade pancakes… I now fear to have a duck here… Afraid of being disappointed… Unfortunately, the dim sums were not handmade at all…
Le lundi a été passé à Green Park puis j’ai vu de vieux amis avant de repartir pour la Belgique heureuse et lessivée.
I spent Monday morning in Green Park then I saw two old friends before leaving for Belgium happy and exhausted.
Pendant ces 5 jours, j’ai aussi goûté à la cuisine indienne “familiale”. Par “familiale”, j’entends le patron de resto qui sort en te voyant observer ses tarifs, qui te demande combien vous êtes *on est moi* et qui t’oblige à t’assoir à la table avec le restant de sa famille pour goûter de la bouffe hindoue – alors va falloir m’éclairer là parce que j’ai un souci: on dit cuisine indienne mais ne devrait-on pas dire hindoue? La cuisine indienne serait plutôt celle des indiens d’Amérique non? Ca m’a l’air bien compliqué tout ça-  à se taper le cul par terre. Rien de ce que j’ai mangé ne se trouvait sur la carte. Le tout gratuit suivi d’une sale drague sympathique du vieux patron soi disant fils de famille du Maharadja. J’ai poliment décliné son invitation à partir en vacances qu’il n’a pas mal prise du tout en apprenant que j’étais lesbienne- non non, pas bi mon vieux, ça t’arrangerait hein?. Ce jour-là, j’ai aussi appris que j’étais lesbienne, je ne le savais pas… Ca sert toujours.
During these 5 days, I also tasted Indian food for the first time. Actually I tasted family Indian food. The boss went out of the restaurant when I was looking at the menu to ask me how much “we” were to which I answered “we are me”. He then took me to a table where his family was already sitting and invited me to eat with them. I ate lots of things especially prepared for them so nothing was on the menu. The meal was then followed by a moment of heavy seduction by the boss who also invited me to take me on holiday wherever I wanted. I replied by the negative without a problem as he also learnt that I was a lesbian – not a bisexual though you would have prefered you old man…- This day, I also learnt that I was a lesbian… It’s useful.
Si on reste du côté bouffe, j’ai aussi découvert “Wasabi” qui est une chaîne de restos spécialisée dans les sushis et Bento Box. Le paradis ces ptits trucs. Des sushis à 0,75£, des soupes miso, des Bento Box déjà préparées ou que l’on peut combiner soi-même. La déco intérieure est fort froide mais au prix où sont les sushis, frais et régulièrement remplacés, on ne râle pas de trop. Je me suis donc mis dans l’estomac une soupe miso ainsi qu’une jolie petite boîte. Le tout pour 7£.
Let’s go on with yummi food… I also discovered “Wasabi” (see the link in the French version), which is a restaurant chain specialised in sushis and Bento Box. These small things are heaven in mouth. Sushis from 0,75£, miso soup, Bento Box already prepared or that you can make by yourself. The decoration is quite cold but given the prices and the sushis regularly replaced and thus, fresh, complaints are not worth. I ate a miso soup and a sushi box for 7£.

Food from “Wasabi”/ Pic by kiwikoo

Alors que je pensais devoir me coltiner de la bouffe grasse à tous les coins de rue, j’ai été agréablement surprise par un esprit de culture de la nourriture saine et peu calorique qui se pratique à Londres. En effet, dans pas mal de chaînes de restaurant, si vous êtes observateurs, vous pourrez voir que l’on vous indique votre choix le plus light. Les calories et les apports en vitamines sont souvent détaillés et la chasse au gras est devenue une activité normale. Les eaux vitaminées sont aussi à la mode. Pas celles que l’on voit arriver maintenant en Belgique et qui sont encore fortes en calories mais des dérivés qui ont un petit sourire sur l’étiquette dès que les calories ne dépassent pas un joli petit 5. C’est meuuuuugnon! Les supermarchés, quant à eux, font aussi partie du mouvement. Afin de faciliter les temps de midi des traders et des londoners pressés, beaucoup tels que les supermarchés “Whole Foods” proposent des “lunchs” préparés (plats ou, pour les plus pressés, des wraps) ou des boîtes dans lesquelles vous pouvez composer votre repas. Le tout bio et à moindre coût calorique.
Although I thought I would have met fatty food at every corner of every street, I discovered a culture of healthy food that is maintained everywhere. Indeed, if you observe well, you can see signs showing you what is your best “light choice”. Moreover, it’s always very detailed (calories, vitamins and all that…). Hunting fat has become a normal activity. On the other side, vitamin waters are very fashionable. Not those arriving for the moment in Belgium, still very high on calories. No, there is another brand (something with a big V on the bottle) wearing a small pictures of a face smiling when it’s low on calories. I love that!
Supermarkets are also a part of that trend. In order to ease things for busy traders and londoners, some like “Whole Foods” provides lunch boxes already prepared or that you can compose. All that with a special care to calories and quality.


Vous pouvez aussi y acheter un petit-déjeuner ou un dessert. J’ai nagé là-dedans comme si je nageais au paradis. Enfin un endroit où l’on peut se nourrir avec plaisir et sans culpabilité… *Et ne comparez pas avec Exki. Exki est bio mais n’aide pas autant à diminuer les apports caloriques. De plus, la variété de choix est bien plus petite.*
Furthermore, you can also buy a wide range of breakfasts or puddings. I swam there as if I were swimming in heaven. Finally a place where it is possible to eat with pleasure and no feeling of guilt.

Donc, au lieu de prendre du poids, je pense en avoir perdu en mangeant bien et en marchant comme une folle furieuse. Je le dis, Londres, c’est coooool. Personnellement, j’y ai mangé des falafels avec du humous, du yaourt céréales fruits rouges et un wrap délicieux.
So, instead of putting on weight, I think I lost by eating healthy food and walking like a crazy around the town. I mean it, London is cooooool. Personnally, I ate falafel and humous, a wrap and a breakfast (yaourt, red fruit and cereals… yum!).
J’ai aussi mangé la pire saucisse de toute ma vie. 10 boîtes de saucisses en conserve n’égalent pas l’horreur qu’on proposait dans l’auberge où j’étais. “Le petit-déj’ anglais le moins cher de la capitale!”. Alors de 1, c’est pas vrai… De 2, c’était de la bouffe en plastique dans une assiette en carton. J’ai ensuite découvert un petit snack derrière l’auberge qui n’était pas beaucoup plus cher et proposait des petits-déjeûners variés: saumon fumé, oeufs brouillés, fruits, saucisses (des vraies), confitures, etc. Le tout séparé ou ensemble, les combinaisons étaient nombreuses et les prix ne dépassaient pas 5£. Une grande tasse de thé, de café ou du jus d’orange pressé… Dé-li-cieux. Rossario, le patron, serait l’inventeur du wrap dans lequel les farces possibles sont innombrables. J’ai voulu y aller pour le lunch time mais c’était bondé. La prochaine fois, je m’y prendrai à l’avance:
London is also the place where I ate the worst sausage ever. E-VER! 10 cans of sausages wouldn’t have been worst than that disgusting thing I had in the youth hostel. It was plastic food in a paper plate… “English breakfast! The cheapest in London!” they said… No no… It is not because I discovered a small snack next to the youth hostel. It was serving real English breakfast such as: smoked salmon, scrambled eggs, sausages (but true ones, not in plastic), jam, etc. You could choose or eat it separately and the prices were not over 5£. A big cup of tea or coffee or even a fresh orange juice… De-li-cious. Rossario, the boss, is said to be the inventor of the wrap. Wether it is true or false, fillings for the wraps are various. I wanted to go there for lunch time but it was full. Next time, I’ll go there in time:
JUMBO EATS (Derrière Piccadilly Circus/ Behind Piccadilly Circus)
Brewer Street, 59
London W1F 9UN
Du côté des créateurs et de mes coups de coeur shopping, vous aurez bien compris que je suis tombée amoureuse du marché de Spitalfields et de Brick Lane. Là-bas, j’ai tiqué sur:
On the other side, the “designers side”, I guess you understood well that I fell in love with Spitalfields and Brick Lane. There, I particularly noticed:
Mosely & Hatt. Un joli couple qui fabrique des headbands ainsi que de jolis petits chapeaux. Craquage…
A cute couple making headbands and beautiful hats. I didn’t resist…
Conquergear. Tuyau gentiment donné par la Demoiselle Catherine. Ce petit mec fabrique des T-shirts sérigraphiés main avec un humour anglais qui pourrait vous étouffer si vous les regardez en avalant un scone. Failli craquer… Le garde sous le coude pour la prochaine fois…
Tips given by Mademoiselle Catherine. That guy designs T-shirts by himself sometimes with a touch of an English humour that might be dangerous if you swallow a scone at the same time. I resisted but I keep it in mind for next time.
Naughty Rutty. Jolie jeune femme qui fabrique de splendides broches type Les Néréïdes. Très nature et romantique. Elle crée également des sacs et des coussins.
Pretty young lady who makes wonderful brooches like “Les Néréïdes” type. Very nature and romantic. She also makes bags and pillows.
Pat-a-Cakes. La jolie jeune demoiselle est entre deux échoppes de designer dans le marché entre Spitalfields et Brick Lane. Elle incarne la jeune anglaise qui aime ses cupcakes. Derrière son armée de cupcakes, elle est toujours souriante. Bon, comme déjà dit, j’aime pas le glaçage au beurre mais si vous, par contre, le cupcake vous tente… Passez par chez elle, le choix est très large.
The young lady is between two designer stalls in the market between Spitalfields and Brick Lane. She is the image of the young English lady who loves making cupcakes. Hidden behind an army of various sort of cupcakes, she is always smiling. As I already told you, I don’t like butter icing but if you are tempted by a cupcake, don’t hesitate and go to see her. You’ll have a wide choice and not enough with your stomach.
The Laden Showroom/ The Home of Independent Designers. Le magasin situé sur Brick Lane propose une plateforme pour plein de jeunes designers. Vous pourrez ainsi y trouver des pièces rares et originales à des prix abordables. Une mine d’or cette chose, une mine d’or. Puis j’adore ce concept où tu rentres et c’est presque comme si les designers te mettaient leurs plus belles pièces devant toi. Y a plus qu’à pointer du doigt et essayer. Craquage ouais… Mais c’était pour offrir.
The shop is located on Brick Lane and provides a real platform for lots of young designers. You can thus discover there very original and collector pieces with good prices. It’s El Dorado there, I mean it. Furthermore, I really love that idea of providing a place where you can enter and it’s almost as if the designers had selected the best models especially for you. You only have to choose and try. I didn’t resist but it was for a present.
103, Brick Lane
London E1 6SE
@Work. Petite boutique aussi sur Brick Lane qui propose plein de bijoux et d’accessoires de designers d’influences multiples. Vous y trouverez du rock, du bling bling, du romantique. Toujours en état neuf. Mieux encore, si vous vous y prenez à l’avance, vous pouvez faire confectionner vos colliers de vos prénoms ou autre. Pas de craquage mais là encore, je garde sous le coude. Fallait faire attention…
A small shop that is also located on Brick Lane and full of jewels and accessories by very different designers. You can find rock, blong blong, romantic, etc. Always new. If you ask for it in time, you can have your necklace made with your own name on it. I resisted but I really think about going back there next time…
+++++++++++++++++++++++++++++
Et aussi, un ptit tuyau assez important à ne pas négliger: les city-trips proposés par les agences de voyage. Thomas Cook semble proposer des formules intéressantes, pas encore testées par ma petite personne mais n’hésitez pas à m’en faire part si vous vous y essayer!
And in addition, a small tip which has its importance: the city-trips in travel agencies. Thomas Cook seems to offer some very interesting formulas but I wasn’t able to test them yet. However, if you have the opportunity to test it, don’t hesitate to share your experience here!
+++++++++++++++++++++++++++++
Et finalement, voilà ce que j’ai trouvé sur ces 5 jours magiques (hormis tout ce que je me suis enfilée dans le bide, ouais, bande de langues de pute):
And finally, here is what I found during these 5 magic days (except everything that went to my stomach. Shut up your thoughts you, bad tongues):

Pic by kiwikoo/ Dress and T-shirt from Uniqlo, satchel on Brick Lane street market

Brooch from Naughty Rutty/ Pic by kiwikoo

Watch-necklace on Spitalfields/ Montre-collier sur Spitalfields/ Pic by kiwikoo

Hat from Mosely & Hatt/ Pic by kiwikoo

See ya!

Follow:

8 Comments

  1. 23 août 2010 / 19 h 26 min

    Wééééééé, des adresses pour bien manger la prochaine fois!!!
    Cela dit, à chaque fois que je reviens de Londres, j’ai toujours pris un peu (genre 500gr), et je garde! Voilà sans doute une des nombreuses raisons qui me poussent à y aller deux fois pas an…
    Contente que les t-shirts Conquer te plaisent. J’avais rédigé une longue déclaration d’amour en leur honneur sur mon blog en son temps (tu cliques sur le lien, et hop!)

  2. Someone
    23 août 2010 / 22 h 07 min

    Comme tu as l’air gentille… Tu dois posséder un art inné de refoulement de la violence !^^ Tu me rappelles un certain personnage de Kill Bill 1 😉

    • Une Fee dans les Etoiles
      23 août 2010 / 23 h 41 min

      L’habit ne fait pas le moine 🙂

  3. Gillot
    24 août 2010 / 9 h 45 min

    Quand Christophe Colomb a soi-disant découvert l’Amérique, il croyait arriver aux Indes. Il a logiquement nommé les habitants des “Indiens”!
    Les vrais indiens sont évidemment les habitants de l’Inde, à ne pas confondre avec un Hindou, adepte de l’hindouisme, religion répendue principalement en Inde.
    A part ces considérations, tu m’as donné envie de découvrir Londres et l’Angleterre. Malgré mon âge “respectable”, je n’ai jamais traversé la Manche.

    • Une Fee dans les Etoiles
      26 août 2010 / 11 h 09 min

      Compliqué comme je le pensais en effet. Quelle affaire ce C. Colomb qui se plante… Ca se répercutera tout le temps maintenant.
      Plus sérieusement, Londres est une ville splendide pour tous âges, respectables ou non 🙂 Il fait bon s’y promener, flâner, etc. Faut juste éviter les grandes artères comme Oxford ou Regent Street en plein centre. On a juste envie de faire un attentat là-dedans.

  4. 24 août 2010 / 10 h 21 min

    Tiens au fait, tu l’as payée combien ta montre?
    J’ai eu la mienne pour £10 et j’ai l’impression qu’elle est deux fois comme la tienne…

    • Une Fee dans les Etoiles
      26 août 2010 / 11 h 09 min

      Genre tu dois avoir acheté la même que la mienne miss qui voulait éviter d’avoir la même 😉

  5. 30 août 2010 / 22 h 21 min

    Hihihi!
    Nan, c’est pas la mêmeuuuuh! ^^
    La mienne est noire
    Jte montre ça sur face de biquette!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *