Blog Moments #5 (Bloguer, c’est facile. Surtout quand tu prends les autres pour des ânes.)

Je devais éditer une vidéo aujourd’hui… Puis j’ai été contactée par une Xième followeuse (ou lectrice) au sujet des achats de likes/ comptes, etc. J’avais déjà le ras-le-bol avant mais là, j’en ai plus que marre. Donc il faut que j’en parle ici. Ca fait aussi deux fois que je co-voiture avec Chrystelle d’Imparfaites et vendredi passé, on en a eu ras-le-bol à deux… Puis à plusieurs autres qui étaient présentes à la soirée où nous allions. Suite à ça (et parce qu’elle a aussi été attaquée personnellement), elle a écrit tout d’abord cet article et ensuite celui-ci dont je vous recommande plus que vivement la lecture.

Je crois qu’on a d’abord eu le réflexe de la fermer pendant longtemps parce que la décence le voulait peut-être… Et puis ceux qui n’en ont aucune, de la décence, se sont permis de plus en plus de choses. Maintenant, j’ai (on) en a marre. Pire encore, je réalise que peu de gens sont au courant de ce genre de choses.

WHAT?

En gros, si tu n’as pas le temps de lire les articles de Chrys, peu de lecteurs ou followers savent que, si vous avez un compte Instagram (ou Facebook), vous pouvez acheter des abonnés, des likes et des commentaires. Ce sont principalement des robots qui feront le travail à votre place. Donc si vous avez un compte à 300 abonnés, il suffit d’abouler un peu de fric pour le faire gonfler à 12.000 abonnés. De même, vous pouvez aussi paramétrer de faux commentaires et acheter un robot qui mettra plein de likes à votre place. Quel est l’intérêt? Vous (aka l’Influenceur… Ce terme plus que pompeux d’ailleurs)… faire connaître auprès des agences de presse. Qui sont les agences de presse? Celles qui représentent les marques et vous envoient des produits pour vous les faire tester afin de donner une visibilité plus authentique à la marque.

LE RÔLE DES AGENCES DE PRESSE:

Il est temps qu’elles ouvrent les yeux et qu’elles se mettent à mieux rouler leur bosse. Alors qu’avant, un blogueur était forcément quelqu’un d’honnête, maintenant, il va falloir trier entre les différents comptes afin de savoir quels sont les comptes authentiques. Parce que c’est bien beau d’envoyer des cadeaux et d’inviter à des événements presse mais si c’est pour avoir une visibilité qui frôle le degré 0, où est l’intérêt?  Ca reste juste de l’argent jeté par les fenêtres… Le pire là-dedans, c’est qu’il reste des blogueurs honnêtes mais avec beaucoup moins de followers… Ceux-ci (et j’en fais partie), sont mis sur la touche au profit de gros comptes bien fake. J’ai déjà été oubliée par de nombreuses agences presse et je remercie à chaque fois les agences qui ne m’oublient pas et continuent à me faire confiance au fil des années. Ce genre de pratiques en décourage énormément. Pas moi, puisque j’ai commencé dans le temps des dinosaures, celui où on n’était pas en contact avec des agences et où j’achetais tout moi-même. Et si je ne devais plus jamais rien recevoir, ce blog existerait sans les agences presse puisque, au contraire de autres, je l’ai commencé pour la meilleure des raisons: partager de façon désintéressée (en 2008, c’est pour ça qu’on commençait oui). Aujourd’hui, la plupart des blogs qui émergent le font dans un seul but: recevoir des cadeaux… (Vous le voyez mon roulage d’yeux vers le ciel?). Ca en est à un point où c’est même devenu le but de plusieurs jeunes encore à l’école: “Que veux-tu devenir plus tard mon ptit kéké?” ” Youtubeur parce qu’on reçoit tout gratis!” En résumé, on met l’authentique de côté et on privilégie le fake…  L’appât du gain prend le pas sur la première notion propre à celle d’un blog (ou Youtube ou Instagram): le partage authentique avec des opinions argumentées. Ca vous rappelle quelque chose?… Les MAGA-QUOI? MAGAZINES?

Pic by 1FDLE.

LA FRONTIERE ENTRE LES BLOGS ET LES MAGAZINES:

C’est justement la chose à laquelle nous devons nous raccrocher. Les blogueurs ont commencé à devenir intéressants parce que les gens (VOUS!) en ont eu marre d’acheter de la pub. Un magazine, ça reste de la pub à quasi chaque page, illustrée par des mannequins qui ne savent même pas ce que c’est de gérer des (vrais) kilos en trop ou une peau de merde. J’ai déjà parlé du peu d’éthique des journalistes (les premiers à être de gros fake, c’est une grosse majorité de la presse féminine d’ailleurs…) par ICI… Vous en avez eu marre de conseils trop rapides, de placements de produits sans véritable avis, de pubs lisses et absolument pas représentatives de votre quotidien et des publi-reportages. Quand les blogueurs sont arrivés, vous y avez vu l’avis de quelqu’un qui a aussi son budget du mois à gérer, quelqu’un qui ne vous pond pas un ticket de métro mais bien une revue de fond, une vidéo, des photos qu’elle se casse la nenette à filmer, éditer, relire, corriger, changer toute seule. Vous y avez vu ce qu’un magazine n’offrait pas: une authenticité et une qualité de revue qui n’allait qu’en s’améliorant (à l’époque). L’avis d’une femme qui ne ressemble pas à un mannequin, qui bosse comme vous, a des soucis personnels à gérer… Bref, VOUS. Un blog, ça peut vendre du rêve, je ne dis pas le contraire! Mais ça doit d’abord vendre de l’authenticité. Et pourquoi je reste figée comme une vieille réfractaire alors que des fois, faut laisser les choses évoluer comme elles le font? Parce que mon ptit poyon, viens pas pleurer quand le soin anti-rides bien cher qui t’aura été conseillé par une gamine de 25 ans (qui l’aura reçu gratis parce qu’elle ne refuse rien même des choses qui ne lui conviennent pas à elle ou à son lectorat) à la peau lisse (et l’orgueil bien avancé) t’aura filé des boutons… J’ai envie de te dire, quitte à lire de la merde avancée par des andouilles qui ne voient que l’appât du gain: achète un magazine au lieu de te mettre la tête dans le sable en croyant que tu lis de la qualité désintéressée.

LA RESPONSABILITE DES LECTEURS-FOLLOWERS:

En tant que blogueurs, ça doit bien faire deux ans qu’on en parle entre nous. Mais je réalise que peu de lecteurs-followers sont au courant de ces pratiques. Donc en gros, vous suivez, sans vous en rendre compte:

  • des gens qui se font appeler des “influenceurs” et ont acheté des robots pour liker/ commenter / s’abonner à votre compte. Ca vous fait croire qu’ils s’intéressent à vous pour de bon. En fait: non. Ils veulent juste que vous vous abonniez à eux. C’est pas toujours aisé de les repérer mais grâce à la gentille abonnée qui m’a contactée complètement choquée ce matin, j’en ai encore chopé une (de Liège, oui, il y en a plein à Liège qui font ça…). Un truc est, notamment, de voir leurs abonnés. Si vous voyez que c’est une majorité de comptes philippins, russes, chinois, africains: ils ont acheté. Si vous vous faites liker 15 photos sur 10 secondes: c’est un robot qui le fait pour eux. Si vous recevez des commentaires du style “great pic!” , “super!” sur la photo de votre pied que vous venez de vous fouler: c’est qu’il/elle a acheté du robot pour commenter à sa place. Ne venez plus dire que vous ne “saviez pas” après ça…
  • des gens qui ouvrent un blog (compte Instagram/ chaîne Youtube) pour récolter tous les lauriers. Ceux-ci achètent sans doute du like et de faux followers aussi. Leur particularité: vouloir se sentir être le nombril du monde en recevant plein de cadeaux et en postant des selfies à outrances à des soirées presse. Ils se plieraient en 4 pour vous vendre une gaine amincissante alors qu’ils ont des problèmes d’anorexie par exemple. Ils n’ont aucune ligne éditoriale aussi: ils vont vous parler du dernier pneu Michelin comme de la dernière collection make-up de chez MAC. Tant qu’ils reçoivent gratos, c’est le plus important. Il y en a d’autres qui résistent à l’achat de followers mais ne venez pas me dire que quelqu’un qui prend comme cheval de bataille le cruelty free et qui se retrouve à une soirée d’une marque qui vend en Chine n’est pas là pour les cadeaux hein… La ligne éditoriale a aussi son importance donc… Personnellement, je reçois des choses mais je suis loin de recevoir autant que d’autres et j’ai d’énormes soucis d’organisation. Je me demande où ils planquent tout ce qu’ils reçoivent!

Je suis désolée que ça vous retombe dessus mais il est grand temps qu’en tant que lecteurs, vous soyez aussi exigeants avec ceux que vous suivez. Même si vous ne le réalisez pas, vous faites partie intégrante de cette équation et vous avez plus que certainement un pouvoir sur votre droit à avoir des blogueurs de qualité. Il est temps que vous appreniez à pister un bon blogueur d’une arnaque qui vend uniquement du rêve. Il est temps que vous soyez au courant de tout ça afin de trier. Si vous voulez encore de l’authenticité, et je pense que c’est le cas, arrêtez de vous faire avoir par des gens qui n’ont que leur propre intérêt en tête! Ne cautionnez plus les articles bâclés avec 5 photos et deux lignes, vérifiez les comptes des gens que vous voulez suivre, observez leur manière d’évoluer (est-ce que ça vous paraît crédible un compte à 16.000 followers sur Liège, qui n’a aucun blog, n’est pas une personnalité publique, bref, est un anonyme et a moins de 1200 likes par photo? … Bof… Et quand on vérifie: La majorité des abonnés sont de faux comptes!), voyez si la personne interagit réellement et régulièrement avec vous, n’hésitez pas à poser des questions techniques sur du make-up ou du soin. C’est principalement vous qui saurez faire la différence. Vous avez su la faire quand les magazines vous ont fatigués, vous saurez la faire maintenant.

Vous n’imaginez pas le nombre de contorsions + les crampes que je me suis infligée pour prendre cette photo… Tatouage: Lia November. / Pic by 1FDLE.

MAIS ENCORE…

Arrêtez de faire les sous-marins! Un vrai blogueur, c’est quelqu’un qui fait tout le travail d’un magazine (photos, textes de fond, vidéos, éditer, être présent sur tous les réseaux…) en mieux (huhuhu), seul et vous fournit tout ça gratuitement! Vous aimez suivre ceux qui se décarcassent par pure passion? Montrez-le! Vous savez que j’ai investi dans un appareil photo, un ordi et que si je n’avais pas le blog, je serais sans doute encore avec mon vieux Nokia 3310? Vous savez que mon budget essence pour aller à des évènements me coûte tout autant si pas plus que ce que je reçois? Mais que j’y vais parce que ça peut être intéressant au niveau de l’actualité des marques et que j’aimerais apporter ça sur le blog? Vous savez que j’achète encore des produits même si je reçois? Parce que j’ai envie de comparer ce que j’ai reçu avec la compétition afin de vous donner des revues plus complètes de ce qu’il se passe sur le marché. Savez-vous aussi que lorsque je parle d’un endroit spontanément, je suis extrêmement gênée quand ils veulent me proposer un repas gratuit lors de ma deuxième visite? Un verre du patron, c’est la seule chose que j’accepte éventuellement lorsqu’ils sont insistants (et je comprends aussi qu’ils aient envie de remercier). Tout ça parce que je ne veux pas avoir l’air d’un rapace et surtout, parce que je n’ai pas parlé d’un endroit qui me plaît pour avoir des repas gratos à chaque fois que j’y vais. Même ma mère, lorsqu’elle m’offre des objets déco, me dit: “ça sera joli sur tes photos en plus!”.  Mais ce qui est le plus prenant, c’est le temps que ça implique de vous écrire, d’éditer une vidéo, de réfléchir à de futurs articles, de voir sous quels angles je vais les aborder, de filmer dans des conditions qui relèvent des fois du bricolage, etc. Ca, c’est particulièrement épuisant. Mais quel bonheur quand j’appuie sur le bouton “publier” et que je vous donne finalement tout ça! Je reste intègre le plus possible, je fournis un boulot que d’autres se permettent de mériter à coups d’achats de followers. Soyez là pour ceux dont vous appréciez le travail, interagissez (autrement qu’en messages privés) avec les blogueurs qui se mouillent le pet pour vous aussi. Commentez, likez, montrez surtout que vous êtes bien de vraies personnes qui apprécient le boulot de celui que vous suivez. Je sais que vous n’avez pas toujours le temps mais en restant silencieux, vous laissez les autres comptes de soit-disant influenceurs gagner une importance qu’ils ne méritent absolument pas!

LES GROS COMPTES, TOUS DES VENDUS?

Non, bien sûr que non. Mais il y a de quoi s’inquiéter quand je vois que des comptes à 2000 abonnés passent d’un coup la barre des 5000 ou des 8000 (voire plus) en moins d’un mois sans raison apparente. Il y a de quoi s’inquiéter quand je constate que pour beaucoup de blogueurs liégeois (ailleurs aussi mais ça pullule bien à Liège), c’est devenu normal à un point où ils ne réalisent pas que c’est un gros manque d’éthique et qu’ils s’éloignent du concept même du blog: rester authentique. Il faut rester vigilant! Mais il suffit aussi de peu. Chrys a par exemple 13.000 abonnés sur Instagram mais elle a toujours eu des blogs, écrit des articles plus vite que son ombre (et ce sont des articles de fond la plupart du temps, pas 5 photos et deux lignes), a désormais une chronique à la radio et puis surtout, voyez le temps qu’elle passe à répondre à toutes les personnes qui commentent (en tous cas, la pauvre, elle fait de son mieux!). C’est pas un robot qui saura être aussi interactif avec ses followers. Axelle de Style Playground existe depuis plus de 8 ans et fournit un travail de qualité en anglais et en français. Elle a plus de 20.000 followers sur Instagram et en mérite bien plus encore. Mais tout ça reste proportionnel. C’est une évolution qui est humaine et est le prix d’une réelle implication, pas d’achats idiots et systématiques mués par une terrible paresse doublée d’un énorme appât du gain.

Nous sommes encore là pour vous, à vous d’être là pour nous et d’apprendre à peut-être désormais mieux trier vos futures lectures…

N.B.: Beaucoup d’indépendants (et donc, de commerces) sont encore à l’ouest à ce sujet. Certains proposent même des collaborations à des blogueurs en pensant toucher 5000 personnes alors qu’ils en sont en réalité à 2000 vrais followers (ce qui est bien en soi mais on n’est jamais contents avec ce qu’on a n’est-ce pas?). Avec tout ce que ça implique (cadeaux, services, etc.) alors qu’ils ont peut-être un peu leurs cotisations à payer et bien d’autres choses… Tout ça est encore plus frustrant quand on constate que certains de ces indépendants n’hésitent pas non plus à s’acheter du fake sur les réseaux sociaux. Faites donc aussi attention aux commerçants que vous suivez en pensant qu’ils ont du succès tellement leurs fringues sont cools, ce n’est peut-être pas toujours vrai. Un magasin de fringues à Liège à 120.000 followers… Ca me fait doucement rire moi…

Follow:
Share:

8 Comments

  1. 23 mai 2018 / 10 h 57 min

    Je suis tout à fait d’accord avec toi. D’ailleurs, je fais très souvent le tri sur Instagram. Mais j’ai l’impression que ça empiète pas mal sur les blogs et qu’on perd clairement l’authenticité qu’on avait avant. Je pense quand même que tout le monde commence à en avoir marre de tout ça, ça devient tellement flagrant. J’en ai d’ailleurs parlé dernièrement sur le blog, ces ‘influenceuses’ qui acceptent n’importe quel partenariat, elles perdent tellement en crédibilité… Bref, vivement le retour aux bons vieux blogs, je pense que c’est vers cette authenticité-là que les gens vont de plus en plus se tourner à l’avenir.

    • Kim
      25 mai 2018 / 20 h 05 min

      Je suis persuadée que privilégier des réseaux sociaux rapides au dépens d’un blog n’amènera rien de bon. Les blogs sont les derniers supports qui restent indépendants de Facebook en fait. Rien que pour ça, ils restent une assurance de contenu qui reste indispensable si jamais FB ou IG venaient à disparaître ou à trop changer. C’est aussi clairement un gage de qualité plus facilement vérifiable (je ne parle pas des stats mais au moins du côté du travail fourni). C’est pas facile d’encore en entretenir un face aux facilités du reste mais vraiment, je reste persuadée qu’ils garderont toujours leur raison d’être.

  2. 24 mai 2018 / 5 h 20 min

    Je suis bien d’accord avec toi ! mais je pense que certaines marques ou autres commencent à réfléchir à ce problème et certains préfèrent les blogs à nature humaine ou plutôt avec de vrais abonnés et puis d’autres s’en foutent ce qui est regrettable, j’ai écrit un livre sur le blogging qui doit paraître dans quelques jours, pour cela j’ai passé 6 mois à interviewé les influenceurs pour connaître leur secret, savoir comment au bout d’un an certains explosent le compteur des abonnés, une de ces personnes a répondu sur l’interview que c’était un pari avec un pote et que en 6 mois elle était passée a 20 000 abonnés grâce a beaucoup de travail et des envois de mails aux gens…moi après 8 mois j’ai 3020 abonnés fb, 685 insta mais quand même 24 498 visiteurs mensuels sur mon blog mais les 24 498 ne sont pas abonnés….c’est à rien y comprendre 🙂 mais au moins je suis honnête et oui comme toi cela m’agace profondément ! quand je vois un compte fb le soir avec un certain nombre d’abonnés et le lendemain matin avec 900 abonnés en + alors là oui y’a de l’achat et souvent peu d’interactions sauf pour les concours, merci pour ton article, Lou

    • Kim
      26 mai 2018 / 18 h 09 min

      Félicitations pour le livre! Superbe idée et belle initiative! T’as dû en apprendre pas mal en plus. ☺️ En ce qui concerne mon article, c’est lamentable quand même… Le blogging devient une question de pari. On parle de performance, on parle de followers mais le contenu, ce qui est quand même le plus important et qui constitue l’essence d’un vrai « influencer », ça n’est même plus abordé! C’est un château de cartes gangrené qu’il est nécessaire d’amputer pour moi… Un jardin n’est beau que quand on fait attention à enlever les mauvaises herbes…

  3. 27 mai 2018 / 15 h 41 min

    Je suis tout à fait d’accord aussi. Il faut vraiment faire le tri et savoir à qui on s’abonne. Personnellement, je fais souvent ça sur les réseaux sociaux.

    • Kim
      27 mai 2018 / 16 h 25 min

      C’est clairement devenu le cas et malheureusement, pas seulement sur les gros comptes… Je crois que beaucoup de blogueurs sont au courant et font le tri comme toi. Ici, je voulais à la fois pousser un coup de gueule et aussi/ surtout, informer les lecteurs qui ne bloguent pas. Ils sont généralement très peu au courant de ces pratiques. J’encourage d’ailleurs chaque blogueur à informer son lectorat à ce sujet. Ça aidera fortement à faire un tri de façon massive!

  4. Fl3ur de lun3
    13 juin 2018 / 20 h 33 min

    Un seul mot pour résumer ton article : BRAVO !!

    Bravo pour avoir le “courage” de dénoncer ces faux-comptes.
    Bravo pour oser dire ce que beaucoup de blogueuses (y compris moi) pensent tout bas mais n’osent pas crier haut et fort par peur d’avoir un manque de crédibilité (bah quoi, je n’ai que 200 et quelques followers sur insta et 400 et quelques sur twitter).
    Bravo pour mettre en cause le travail de certaines agences qui ne se fient qu’aux chiffres et pas à la qualité du travail ou à tout ce qui gravite autour.
    Bref, bravo pour ton article et surtout, merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *