Showroom Belgium at FFI.

Il y a plus ou moins deux semaines, j’ai été cordialement invitée par l’agence de presse Oona à venir découvrir plusieurs designers sélectionnés par SHOWROOM Belgium pour participer à la Fashion Week de Londres. Alors si comme moi, vous êtes un peu tête en l’air, vous devez sans doute vous demander “SHOWROOM Belgium? Késsako?” et vous auriez bien raison.

Pic by kiwikoo

SHOWROOM Belgium c’est tout simplement l’association entre le FFI (Flanders Fashion Institute) et le Wallonie-Bruxelles Design/Mode afin de présenter des créateurs de mode belges au-delà de leurs frontières et dans des conditions optimales pour exposer au mieux leurs créations. Il faut dire qu’une “vitrine” lors des Fashion Weeks, on ne crache pas dessus quand on veut se faire connaître…

Puisque pour une fois, je pouvais faire le trajet… Puisque pour une fois, je n’allais pas me perdre de trop dans Bruxelles et ses embouteillages (merci la SNCB… Enfin… Sauf pour ton retard hein…), j’ai pris mon ptit pet et je me suis déplacée jusque dans le magnifique quartier Dansaert histoire de voir d’un peu plus près ces jeunes créateurs plein de talents.

Alors que je pensais arriver à une sorte de conférence de presse très académique où j’anticipais déjà le sentiment de ne pas trop savoir où me mettre, j’ai été très agréablement surprise. En effet, la “conférence de presse” a été organisée de manière très interactive et chaleureuse. De fait, lorsque je suis arrivée, j’ai découvert une salle splendide – ni trop grande, ni trop petite- où étaient répartis les différents exposants. Le principe était simple: on voguait à son aise d’un créateur à l’autre, on admirait les pièces qu’ils avaient amenés et on taillait un peu causette avec eux. J’ai tout de suite été beaucoup plus à mon aise… Bein voui parce que je suis peut-être blogueuse mais je suis loin d’avoir la connaissance “fashion-encyclopédique” d’un bon journaliste de mode… Si des fois, de tels déplacements me titillent, c’est parce que j’aime l’idée de rendre un monde -jadis inaccessible- plus abordable et plus réel. Alors bon, j’arrive un peu avec un air d’oiseau tombé de son nid et qui vivra verra! Et là, mon envol s’est fort bien passé!

Bon, j’ai assez digressé! De tous ces créateurs plus originaux les uns que les autres, voici un petit aperçu de ce qui m’a tapé dans l’oeil:

Les bijoux et créations de Black Balloon.

Deux jeunes filles adorables qui chipotent les matières telles que le cuir ou le coton pour en faire de magnifiques créations. J’ai particulièrement calé sur les boucles d’oreilles en coton brodé (tellement bien foutu que j’ai cru de loin que c’était de l’argent) ou encore en cuir. Bien que leur nom ne soit pas inspiré d’une des chansons des Kills (bein voui, c’est la première question qui m’est venue à l’esprit), Black Balloon est clairement inspiré par la musique. Des collaborations ont d’ailleurs déjà été faites avec Daan si je ne me trompe pas.

Créations de Black Balloon.

Les 2 adorables créatrices de Black Balloon sur lesquelles vous pouvez apercevoir quelques-unes de leurs créations.

Boucle d'oreilles Black Balloon.

– Les jeux de matières et de géométrie d’a. KNACKFUSS.

Clairement inspirée par les fameux origamis japonais. Beaucoup d’asymétries et d’élégance dans des matières nobles.

Chemisier a. KNACKFUSS

Chemisier-tunique a. KNACKFUSS

a. KNACKFUSS elle-même avec un manteau de sa création qui peut être porté de différentes manières et dont la doublure est absolument splendide. Malheureusement, mon f**** gsm-appareil photo ne lui rend vraiment pas justice.

Les incontournables visétoises rock n’ roll des Filles à Papa qui n’étaient malheureusement pas présentes ce jour-ci mais dont les pièces ont brillé par leur côté décalé.

Les Filles à Papa.

– Et finalement WOLF. by Sofie Claes.

Qui… – comme Black Balloon mais dans un tout autre genre- crée autant des vêtements que des accessoires. Pas su prendre de photos valables de ses magnifiques bagues ou vêtements mais mon gsm semble avoir calé autant que moi sur sa splendide pochette à la fois classe et ergonomique. Genre une pochette mais permettant d’avoir un espace assez grand pour y mettre tout le matériel nécessaire de survie dont je ne me sers jamais mais qui me suit toujours partout… Au cas où je serais coincée dans un ascenseur, on ne sait jamais hein! Je suis totalement tombée amoureuse de ce sac! A un point tel que je n’ai pas osé demander le prix juste pour le plaisir de continuer cette relation thélépatiquement platonique que je crois entretenir avec elle. On peut toujours rêver non?

Pochette Wolf. by Sofie Claes. La demoiselle m'excusera de l'avoir coupée mais la photo était tellement floue qu'elle aurait aussi préféré. *Insulte sur le gsm*

Il y en avait bien d’autres mais il aurait été difficile de tous vous les présenter ici. Cela dit, sachez que les créateurs sélectionnés pour la Fashion Week de Londres qui se déroule du 17 au 21 février sont:

Girls from OMSK
Wolf. by Sofie Claes
a. KNACKFUSS
Cédric Jacquemyn

D’autres comme Filles à Papa ou encore Céline De Schepper -entre beaucoup d’autres- pourront participer à la Fashion Week de Paris du 3 au 7 mars.

Je tiens vraiment à remercier Brigit, Marie ainsi que toute l’équipe d’Oona pour leur accueil chaleureux. Elles ont pris le temps de faire ma connaissance et Marie m’a accompagnée dans un petit tour des créateurs avec beaucoup de gentillesse et de patience sans parler de l’extrême sympathie et spontanéité de Brigit. De plus, cette invitation a été pour moi l’occasion de partager ce que des créateurs belges ont à offrir. Ils sont partout et on ne le réalise trop souvent qu’une fois qu’ils sont installés sur Paris, Londres ou encore New-York (dans les grandes sphères, celles où on demande presque des autographes vous voyez?). J’aime cette démarche d’ouvrir un peu les yeux sur les merveilles cachées qui nous entourent.

J’espère que vous aurez apprécié autant que moi ces découvertes les gens!

Follow:

5 Comments

  1. SSA
    20 février 2012 / 9 h 58 min

    Le sac coûte 390€, ce qui n’est rien en comparaison avec la qualité je trouve! Surtout quand on sait que tout ce que fait Sofie est “made in Belgium”.

    Tu seras au Showroom à Paris? Moi oui, ce serait chouette de t’y recroiser.

    • Une Fee dans les Etoiles
      20 février 2012 / 10 h 05 min

      Ho non! Ca va! Comme tu le dis, en comparaison avec la qualité, le prix est très correct. C’est vrai que le cuir était épais et d’une souplesse… J’en rêve encore…

      Malheureusement, je ne pourrai pas être au showroom à Paris. J’exerce un métier où je ne peux pas choisir mes vacances et du coup, impossible pour moi de m’éclipser à mon bon vouloir… Ce n’est pas faute de le vouloir pourtant. Profites-en bien pour moi!

      • SSA
        20 février 2012 / 10 h 17 min

        Effectivement, j’oubliais! Dommage, je pense que l’événement vaut la peine, ne serait-ce que pour voir l’ensemble de leurs collections.
        Comme d’habitude, super compte-rendu, free-lance dans un magazine te conviendrait bien!

        • Une Fee dans les Etoiles
          20 février 2012 / 10 h 27 min

          Bein voui, il y a des avantages et des inconvénients un peu partout. ll faut savoir ce contenter de ce qu’on peut sans exagérer et en profiter au mieux 🙂 J’ai déjà été tellement contente de découvrir tout ça, je ne vais pas “chicaner” de ne pouvoir aller dans la belle Paris.

          Merci, je “rouchhhhis” :-)… D’ailleurs: HE LES MAGAZINES!!! Z’AVEZ VU??? 😉 *Ceci n’est pas un appel subliminal histoire d’avoir un taf différent, du tout…*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *