Dans ma salle de bain, il y a…

Pic by kiwikoo.

 
L’air de rien, il n’est pas toujours automatique de penser à l’hygiène lorsqu’il est question de maquillage. Et pourtant, l’hygiène est pour ainsi dire élémentaire au moment de se maquiller si vous ne voulez pas vous retrouver avec encore plus d’imperfections à cacher…
Je vous avoue qu’à mes débuts d’apprentie peintre de ma façade personnelle, j’étais plus obsédée par arriver à appliquer les bonnes couleurs correctement qu’à être propre.
Puis l’âge et le budget alloué se faisant plus importants, j’ai appris à mieux choisir mes produits, à reconnaître que “l’investissement” existait aussi dans les produits de maquillage et que la qualité primait avant tout. Suite à cela, j’ai donc littéralement fondu pour les pinceaux MAC dont les prix peuvent monter au-delà de toutes attentes (aïe, mal…).
Une fois une panoplie de pinceaux de base acquise, il était hors de question pour moi de les laisser s’abîmer… Et l’hygiène arriva via une nécessité d’entretenir mon “capital pinceaux”… Ouais, quoi? Faut ce qu’il faut! Bref, suite à ça, j’ai aussi appris qu’il fallait toujours se laver les mains avant de se maquiller et blablabla et blablabla…
Donc voilà mes deux produits indispensables à un bon entretien de mes poils de chèvre et autres:
Le Daily Make Up Brush Cleaner de chez Sephora: Très pratique, il suffit juste d’une ou 2 pulvérisations, essuyer le pinceau sur un mouchoir propre et hop! On le remet à se place direct et il est déjà prêt pour la prochaine utilisation! Assez pratique pour les flemmardes car rapide et fort efficace.
MAC nettoyant pour pinceaux: Beaucoup plus agressif selon moi que celui de chez Sephora. Je l’utilise pour les gros nettoyages ainsi que pour nettoyer les pinceaux plus gros tels que les pinceaux à fond de teint ou à poudre. Pas très facile d’utilisation, les options étant fort floues. Pour ma part, j’en mets un peu dans un petit récipient et je plonge le pinceau dedans en tournant à plusieurs reprises. Je recommence en rinçant le pinceau et en diluant le produit peu à peu avec de l’eau. On peut aussi agir en en mettant directement sur les pinceaux mais j’ai l’impression qu’on perd plus facilement de produit de cette manière. On finit en rinçant les victimes correctement, on absorbe l’excédent d’eau avec du papier absorbant et on laisse sécher au-dessus d’un mouchoir (l’idéal serait de les faire sécher tête en bas mais laissez-moi rire…).

Follow:

9 Comments

  1. 29 août 2011 / 8 h 37 min

    Il faudrait déjà que j’arrive à me dépatouiller dans l’utilisation de pinceaux adéquats en fonction de la zone à maquiller, etc. Une étape à la fois, j’y pense, j’y pense 🙂 Mais merci pour l’info!

    • Une Fee dans les Etoiles
      29 août 2011 / 8 h 41 min

      Va voir le lien que je vais te mettre. Cette femme est mon dieu du maquillââââch’. Sérieux, elle m’a appris beaucoup, notamment à éliminer le superflu, faire les bons gestes, viser une qualité plus rentable sur le long terme, faire attention sans faire de chi chi à sa peau, etc. : http://www.monblogdefille.com/blog/mes-pinceaux-preferes-2

  2. 29 août 2011 / 10 h 26 min

    Pour le maquillage, j’utilise mes doigts : c’est hyper facile à nettoyer 😀
    Mais je me maquille à peine, il faut bien l’avouer (crayon, fard à paupières, rouge à lèvres, basta)…

    • Une Fee dans les Etoiles
      29 août 2011 / 10 h 42 min

      Je faisais ainsi aussi avant mais maintenant je me mets de la poudre histoire d’unifier le teint et de ne pas ressembler à un ptit fantôme (et la poudre au doigt…). Je dois avouer maintenant que sérieusement, les fards à paupières appliqués au pinceau donnent un rendu moins “placard” et beaucoup plus naturel. De plus, tu peux varier l’utilisation de tes crayons khol en les estompant grâce à un bon pinceau (et rendu tout aussi naturel).
      Avant, je pensais aussi que le maquillage “minimaliste” était le plus naturel mais les pinceaux (et pas n’importe lesquels parce que t’as de belles merdes dans pas mal de marques) ont littéralement changé ma vision des choses. Et en plus, ça rentabilise bien mieux les différentes utilisations (l’estompage peut te permettre d’atténuer ou d’intensifier sans donner l’effet avec le doigt de “j’ai voulu estomper et je n’ai fait qu’étaler”).

  3. 29 août 2011 / 11 h 19 min

    J’ai le même mini spray Sephora..Et pour les gros pinceaux, je les lave avec du shampooing, pour bien les débarrasser de tous les fards + crasse accumulés, puis spray par dessus..

    • Une Fee dans les Etoiles
      29 août 2011 / 11 h 22 min

      L’est cool le mini-spray hein? 🙂
      Pour le shampoing, j’ai lu sur des blogs très différents que c’était agressif pour les poils d’animaux (ils tombent, partent dans tous les sens, etc.) . Mieux vaut utiliser un produit adéquat. Celui de chez MAC ne faisait que 8EUR au moment où je l’ai acheté et ça fait bien 2 ans que je tiens avec. Si t’as des pinceaux en poils synthétique, là, tu peux y aller avec le shampoing.

      • 29 août 2011 / 15 h 58 min

        J’avoue que ce sont pas des pinceaux tres chers, mais ça fait deux trois ans qu’ils gardent le poil doux et soyeux (et non, je le les lave pas au Canigou…)
        C’est peut être que j’utilise du shampooing pour cheveux secs, va savoir ;p ?

  4. 29 août 2011 / 13 h 52 min

    Merci pour le lien. Je pense que je vais en différer le cliquage et le visionnage le temps de renflouer mes finances. Me connaissant, ça risque d’être un carnage.

  5. patricia
    30 août 2011 / 8 h 45 min

    pour les pinceaux aquarelle, qui coutent une fortune,
    en poils d’hermine et compagnie,
    on les lavait simplement au savon dans le creux de sa main
    (donc j’aurais tendance à cautionner le shampoing)
    pour les faire sécher la tête en bas, très facile :
    une grosse pince noire de chez schleiper, et hop suspendu
    pour le maquillage, euh … je passe mon tour 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *