Revue: Primark Beauty x Alex Steinherr.

Oui oui! Primark Beauty a une petite collection d’une vingtaine de produits qui ont été conçus en collaboration avec la journaliste beauté Alex Steinherr! D’habitude, ils font dans le dupe mais là, ils ont vraiment créé quelque chose qui leur est propre et la collaboration a eu de nombreuses éloges Outre-Manche. Evidemment, j’étais au taquet depuis sa sortie. Je pensais que ça ne serait réservé qu’aux anglophones étant donné qu’ Alex Steinherr (ou n’importe quel journaliste beauté en fait) n’est pas connue sur le continent mais ils ont visiblement décidé qu’on y aurait aussi droit. J’ai donc pu assouvir ma curiosité et j’ai voulu tester. Pour cette revue, ça a été un petit mélange entre achats personnels et la réception d’un colis généreux de la part de l’agence de presse. Allez zou! On plonge dedans!

COMMENT CA MARCHE?

En me penchant dessus dans les rayons, j’ai d’abord été un peu perdue. En effet, la gamme ne se divise pas selon les types de peau mais plutôt selon nos besoins. C’est assez déconcertant mais je comprends la logique: un masque pour peau grasse pourrait très bien convenir à une peau mixte (zone T), un hydratant pourrait convenir à des peaux grasses ou sèches, etc. Le but est de permettre de faire un peu sa popote personnelle.

J’aime l’approche! C’est pas bête et permet de sensibiliser encore plus sur le fait qu’une peau peut des fois être difficilement catégorisée. On a donc une gamme pour l’hydratation, une autre anti-pollution (plutôt des actifs nettoyants), une autre pour se faire plaisir quand on a le temps (la gamme “Sleep Spa”), … Et on pioche selon ce qu’on voudra en faire. Je regrette tout de même que ça ne soit pas expliqué par des pancartes en rayon par contre. Il a fallu le temps que le sou tombe. 

Pore Balance:

Dans la gamme Pore Balance, j’ai fort bien apprécié le gel nettoyant au pH bas. Il est assez doux, neutre et fait bien son boulot sans agresser la peau. Le masque à l’argile mousseux est aussi assez sympa sans être trop agressif. J’aime beaucoup le flacon pompe des deux qui garantissent un meilleur conditionnement. Les petits patchs pour faire la peau aux boutons sont aussi une bonne idée. Ici, on en a encore fort peu donc ça étoffe l’offre quasi-inexistante. Je sais qu’il existe plus efficace (mais pas toujours facile à trouver et plus cher). 

Hydratation:

Dans les hydratants, il y a trois gammes qui se superposent un peu: la “Maximum Moisture”, la “Sleep Spa” et la “Plump & Glow”. Evidemment, puisque pour avoir une peau repulpée , c’est sur l’hydratation qu’il faudra miser. On a donc un choix élargi entre textures et types de produits. Une crème-sérum, une eau micellaire, un sheet mask,…

NORD, SUD, EST, OUEST? QUELQU’UN A UNE CARTE?

Vous me voyez venir? On commence un peu à s’y perdre n’est-ce pas? Bien que l’intention soit louable, que je comprends bien que ça soit pour permettre à tout-un-chacun de se faire sa routine personnelle, il ne faut pas oublier qu’on est chez Primark… Les clientes de chez Primark sont dans la consommation rapide, rarement dans la réflexion sur le long terme… Je crains fort que ça ne soit beaucoup demander aux clientes que de pouvoir sauter aussi facilement d’une gamme à l’autre. Même moi, que je peux qualifier de consommatrice avertie en beauté, j’avais vraiment du mal. J’ai quand même bon espoir que ça ait le mérite de titiller la curiosité des plus jeunes. Qu’au moins, le concept les amène à voir les choses différemment. Mais je suis peut-être aussi une grande naïve…

UN TRUC A NE PAS LOUPER?

Cela dit, il y a pourtant un petit pot qui sort du lot. Pour celles qui ne connaissent pas, elles seront intriguées. Celles qui sont déjà habituées aux pads exfoliants seront heureuses de pouvoir s’en procurer facilement et à petit prix. Ici, la composition est courte et simple: acide lactique (un des plus doux dans les AHA) et niacinamide en ingrédients stars. C’est LE produit star de la gamme selon moi. Celui qui peut faire une belle différence. A un prix défiant toute concurrence, les adeptes du peeling chimique pourront s’en donner à coeur joie. On apprécie la présence de niacinamide qui aidera à apaiser la peau et ré-équilibrer le côté peeling. J’adore, j’en use et abuse et ça, j’en rachèterai! Eclat du teint garanti!

MI-FIGUE, MI-RAISIN.

Vous l’aurez compris, j’ai une impression assez mitigée. J’ai vraiment été enthousiaste au début car les anglais en disaient tellement de bien… J’aime le packaging, le fait de faire attention au conditionnement, de proposer des textures et des produits différents (j’ai envie de dire “innovants” mais pour la Corée par exemple, c’est des choses déjà connues depuis belle lurette). J’aime aussi l’idée de proposer des produits selon les besoins et pas selon des types de peau. Finalement, je trouve ça sympa d’apporter des produits plus qu’abordables à des jeunes filles qui auraient envie de commencer une routine avec un focus sur les bons ingrédients. La marque les ouvre à d’autres choses que du simple Yves Rocher très peu novateur par exemple.

D’un autre côté, les compositions sont souvent très faciles (allez lire l’article de Dominique à ce sujet) et les fameux ingrédients tendance (acide hyaluronique ou encore Centella Asiatica) sont bien souvent en très petites quantités ce qui implique forcément peu d’action de leur part. Beaucoup de promesses mais si une femme de 40 ans en attend beaucoup, elle risque d’être déçue. Pour ma part, le sérum crème Pump & Glow me fait aussi bourgeonner (je soupçonne un alcool qui ne me convient pas). Certains produits conviendront et d’autres pas. Il faut vraiment tâtonner. 

En conclusion?

En conclusion, je crois franchement que la marque aurait pu faire mieux même en augmentant un chouia les prix. Peut-être moins de produits mais plus efficaces? On se tournera vers elle si on veut des produits marrants et pas mauvais, si on est cruelty free, qu’on a un budget très serré et qu’on s’y connaît peu en soins. Je reste persuadée que c’est une bonne façon de commencer à s’initier aux soins un peu plus poussés vu comme le marketing sait mettre en avant les bonnes choses (pas dans la compo, sur les emballages, on est d’accord). Après, la marque ne fidélisera pas par manque d’efficacité. C’est vers Deciem que les petits (ou grands) portefeuilles sauront vite se tourner. Je vois surtout une tentative pleine de bon sens mais très maladroite afin d’essayer de proposer des soins de façon différente. 

Une partie des produits m’a été envoyée (sans obligation), une autre partie a été achetée avec mes finances personnelles. Comme pour Dominique, à vous de juger si j’ai été influencée…

Follow:

6 Comments

  1. 19 juin 2019 / 20 h 02 min

    De mémoire les pads c’est un PHA (polyhydroxyacide) et pas l’acide salicylique (BHA). 😉 C’est comme un AHA mais plus gros donc plus doux. Il faut que j’essaie les miens mais ma peau déconne en ce moment (crise de rosacée je pense) donc j’essaie déjà de la, stabiliser avant de tenter des nouveautés.

    • Une Fee dans les Etoiles
      Auteur
      20 juin 2019 / 14 h 39 min

      J’ai corrigé à l’instant! Oui, j’ai enchaîné la rédaction de l’article juste après une correction intensive d’exams et j’avais la tête un peu en purée ^^ Je sais ce qu’est l’acide lactique, j’ai juste confondu les deux (je confonds souvent les deux mots sans pour autant ne pas connaître leur différence en fait). Un peu de patience et tu pourras bien vite les faire glisser sur ta peau! Mais je les aime vraiment beaucoup! La plus belle réussite de la gamme!

  2. 19 juin 2019 / 20 h 55 min

    Je trouve ça sympa que les marques commencent à plus raisonner en terme de besoins pour chacun plutôt que de faire des gammes par type de peau mais c’est vrai qu’ils mettent un peu la charrue avant les boeufs en n’expliquant pas les choses.
    Il reste à éduquer/ expliquer les choses aux consommatrices mais ça …

    • Une Fee dans les Etoiles
      Auteur
      20 juin 2019 / 14 h 41 min

      Sur ce coup, je pense que c’est l’influence d’Alex Steinherr qui a très certainement proposé de fonctionner ainsi mais c’est bien que Primark n’ait pas été réfractaire. Et oui, pour l’éducation, y a encore du boulot! Mais on ne lâche pas! 🙂 Puis la disponibilité plus facile des produits coréens ici va sans doute influencer autant le marché que les comportements de consommation! Je ne perds pas espoir 🙂

  3. Nadia
    20 juin 2019 / 0 h 02 min

    Bonsoir kim,

    Article très intéressant, cependant je pense que tu as raison sur le fait que la clientèle de primark risque de ne pas s’y attarder surtout s’il est difficile de quoi il en retourne.
    Je suis cliente chez primark mais comme pour action, ce ne sont pas des endroits où je me vois acheter mes cosmétiques (a tord peut être).
    Après que tu es reçu ou acheté, je n’ai pas de problème avec ça au contraire dès lors où c’est dit.
    Je pense que c’est en fonction de la confiance que le lecteur veut bien donner
    Bon j’arrête là car il est tard
    Bonne soirée

    • Une Fee dans les Etoiles
      Auteur
      20 juin 2019 / 14 h 44 min

      Ha oui, je dis toujours si j’ai reçu ou acheté mais bon, ceux qui me suivent depuis longtemps savent bien que même si j’ai reçu, je ne suis pas influencée. 11 ans que je blogue, quand j’ai commencé, y avait pas les PR qui nous envoyaient des trucs.
      De façon générale, de toute manière, les soins créés par des marques qui ne sont pas spécialisées dedans ne sont pas les soins révolutionnaires. Ca peut être de bons soins d’appoint à petits prix qui peuvent sauver un oubli (une eau micellaire par exemple) ou sauver une journée grise (les sheet masks). C’est pas là que tu y trouveras une performance. Mais ça reste sympa!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *