Interview e-shop K-beauty: Little Wonderland.

Little Wonderland est un site qui m’a été indiqué par Dominique il y a déjà presque un an je pense. Cet “enfant de Satan”, comme dirait mon banquier, me faisait alors découvrir un magnifique e-shop de produits asiatiques disponibles en Europe. Mieux encore: juste à côté de chez nous, en Hollande. J’ai joyeusement commandé chez eux (bon nombre de produits de cet article par exemple proviennent de chez eux) puis j’ai été intriguée par la démarche et ai voulu en savoir plus. 

Contents hide
2 Interview: Yin et Little Wonderland.

Littlewonderland: le plus grand assortiment de produits coréens en Europe.

Aujourd’hui, Little Wonderland est le site européen le plus complet en termes de cosmétique coréenne. Mais franchement, c’était pas gagné, encore moins à l’époque de sa fondation, en 2015. Même s’il y a un public fidèle, ça ne dépasse absolument pas les marques traditionnelles occidentales. Mais l’e-shop s’est accroché et peut désormais se targuer de bien mener sa barque. Or s’il y a bien une chose que je sais concernant des paris comme ceux-ci, c’est qu’il faut un minimum de passion. Et moi, j’aime bien ce côté-là. Ce qui a fait que lorsque j’ai eu l’occasion de pouvoir interviewer Yin, la fondatrice, j’ai immédiatement eu des petits soubresauts de joie. Voici son interview…

Petite remise de l’église au milieu du village pour les éternels sceptiques:

Avant de vous laisser vous plonger dans l’interview, je tiens à rappeler 2-3 détails importants. Je sais pertinemment que si certaines marques asiatiques ne sont pas vendues en Europe, c’est parce qu’elles ne se conforment pas aux réglementations cosmétiques européennes. Bien souvent, ça n’est pas parce qu’elles ne sont pas réglementaires. C’est parce qu’elles n’en ont rien à faire du marché occidental. Alors à quoi bon se taper des règles d’INCI bien pénibles? Cela dit, lorsqu’une marque est diffusée officiellement en Europe comme c’est le cas ici, chez Little Wonderland, c’est qu’elle a accepté de se conformer aux réglementations en ce qui concerne les cosmétiques. Donc ne criez pas au loup trop vite! Tout ce que vous achetez sur des e-shops européens est bien en règle. Ne voyez pas de complot là où il n’y en a pas…

Interview: Yin et Little Wonderland.

Je suis allée voir le blog de votre e-shop il ya déjà longtemps et il n’y a qu’un seul article à propos de vous. Vous êtes très mystérieuse! 

Oui hihihihi!

J’y ai vu que vous étiez une étudiante en droit en 2015 quand l’aventure de Little Wonderland a commencé. Etes-vous de Hollande ou étiez-vous en Hollande à l’occasion d’un échange étudiant ? 

Je suis en fait d’origine chinoise mais je suis née et ai grandi en Hollande. J’ai toujours été au courant des tendances en Asie et en 2010, les tendances coréennes avaient beaucoup d’importance en Chine. Déjà à cette époque, j’y étais très sensible. Mais en 2010, en Hollande, c’était encore très nouveau. J’adorais déjà la K-pop culture !

Vous étiez donc étudiante en droit. Comment cela s’est passé avec le lancement de Little Wonderland (2015). Avez-vous pu finir vos études ou avez-vous décidé de vous lancer complètement dans votre entreprise ?

Non, je n’ai pas fini et c’est en effet devenu ma carrière. J’ai en fait commencé Little Wonderland lors de ma première année d’études. Ca a été le sujet de longues discussions avec mon compagnon (c’est lui qui dessine le design des colis d’ailleurs).

Devions-nous ou non nous lancer complètement dedans ? Ca avait toujours été une passion pour moi mais je n’avais pas de diplôme en marketing. Mon compagnon en avait un par contre. On en a beaucoup parlé et finalement, on s’est dit qu’on pourrait essayer et voir ce que ça donnerait ! Cette année, j’ai donc décidé d’arrêter mes études. A dire vrai, ce n’était pas des études que j’adorais contrairement à ma passion pour les cosmétiques et Little Wonderland.

Interview Little Wonderland   #Kbeauty #beauty #KoreanBeauty

Wouaw ! Comment s’est ensuite développé Little Wonderland ? Y a-t-il eu un succès dès le début ou est-ce que LW a grandi petit à petit ?

Ce qu’il s’est passé c’est que les cosmétiques asiatiques en Europe étaient encore fort peu populaires ici. Donc ça a été très dur les deux premières années. Si peu de gens connaissaient la Corée, sa culture et encore moins la K-Beauty ! Mais depuis plusieurs années, on peut voir de plus en plus de K-pop stars devenir populaires en Occident. On les voit plus souvent à la TV, il y a des tournées de groupes, etc. C’est aussi une des raisons pour laquelle la K-Beauty devient plus populaire. Avant ça, ça a été quand même assez dur.

2020 est l’année de vos 5 ans et maintenant, vous pouvez même employer des gens. Combien de personnes travaillent désormais pour LW ?

Aux alentours de 12 sans me compter moi et mon compagnon. On a une petite équipe de plus ou moins 15 personnes.

Comment choisissez-vous les marques et les produits que vous vendez ? Je sais que vous ne pouvez pas choisir toutes les marques asiatiques que vous désirez parce qu’au niveau de la législation européenne, elles ne sont pas toutes à jour donc quels sont vos critères de sélection ?

On aime beaucoup demander à nos clients ce qu’ils ont envie de voir arriver. On regarde aussi évidemment le marché. Aujourd’hui, beaucoup de marques nous contactent même spontanément pour collaborer avec nous ! LW aime offrir un large choix de marques. On a conscience que ce qui peut marcher pour une peau peut ne pas aller pour une autre donc on essaie d’être larges. On regarde surtout les ingrédients, évidemment si la marque est en règle avec les régulations européennes et si c’est ok, on accepte la marque !

Ha c’est intéressant ça ! On sait qu’introduire des marques asiatiques en Occident reste quelque chose de très difficile. Les occidentaux sont très attachés à leurs marques et leur façon de voir de la beauté d’ailleurs. Pouvez-vous nous dire si des marques asiatiques sont prêtes à relever le défi du marché européen ? Montrent-elles un réel intérêt pour le marché européen ?

Oui totalement ! Au début, elles n’étaient pas très intéressées. Mais aujourd’hui, avec l’intérêt grandissant des gens pour la K-Culture, elles voient qu’elles ont des opportunités possibles ici et sont complètement prêtes à s’introduire sur le marché européen.

Interview Little Wonderland   #Kbeauty #beauty #KoreanBeauty

Pouvez-vous donner des noms de certaines marques qui sont réellement intéressées par l’idée de se faire une place au sein des marques occidentales ?

CosrX, Iunik, Purito, Klairs, Troiareuke.

Intéressons-nous un peu à vos clients… Que pouvez-vous nous dire sur eux ? Ont-ils changé ? Sont-ils les mêmes qu’au début ? Les habitudes de consommation sont-elles les mêmes ? Avez-vous plutôt des clients qui sont de grands fans de la K-Beauty ou plutôt des amateurs touche-à-tout ?

Au début, on a eu des clients qui étaient déjà de grands fans de K-Beauty. Ils connaissaient déjà les marques, ils savaient ce qu’ils voulaient. Mais aujourd’hui, le paysage a fort changé. On a de nouveaux clients qui sont attirés par Little Wonderland mais ne connaissent pas la K-Beauty. Little Wonderland leur permet de faire connaissance avec de nouvelles marques et toute une nouvelle culture de la beauté du coup. Ils découvrent et c’est beau !

Aujourd’hui, nous sommes en pleine crise Covid mais j’ai vu dans vos stories sur IG que vous aviez dû faire l’acquisition d’un nouvel entrepôt pendant le confinement afin de pouvoir stocker plus. Avez-vous constaté un changement de consommation durant le confinement ?

Oui totalement ! Beaucoup de clients en ont profité pour essayer de nouvelles marques et de nouveaux produits ! On a vu que beaucoup de nouveaux clients étaient là pour expérimenter la K-Beauty et on ne s’y attendait vraiment pas ! On a fait de notre mieux pour parer à ce nouvel intérêt et servir au mieux tous nos clients. C’était une expérience très intéressante !

Avez-vous eu plus de nouveaux clients ou plus d’achats mais des mêmes clients ?

Les deux!

Avez-vous remarqué des tendances d’achats ? Peut-être des produits plus populaires pendant le confinement ? Ou c’était des achats assez aléatoires ?

Plutôt assez aléatoire. Cela dit, on remarque cette année que les clients s’intéressent beaucoup plus aux ingrédients. Ils fouillent beaucoup plus, se renseignent, etc. Ils veulent savoir ce qu’ils achètent.

Interview Little Wonderland   #Kbeauty #beauty #KoreanBeauty

Mmmm… Je suppose que vous me voyez venir avec ça. Ca nous amène sur le sujet de la tendance de la clean beauty ! Avez-vous des applications qui permettent de décrypter les INCI ?

Non ! Pas encore !

Chançards ! Avez-vous par contre la tendance « clean » qui s’impose aussi en Hollande ?

Oui bien sûr. Il y a clairement des tendances de marketing visibles dans beaucoup de marques ici. Que ça soit dans la beauté ou d’autres domaines d’ailleurs. Mais ça fait de plus en plus partie de nos magasins.

Que pensez-vous de la tendance « clean » ?

Pour être honnête, je ne sais pas vraiment. J’ai toujours pensé que chaque peau était différente. Or pour certaines peaux, des marques dites « clean » conviendront tandis que pour d’autres, ce sont des marques conventionnelles qui seront efficaces. Pour moi, il est important d’écouter sa peau avant tout et voir ce que vous voulez comme résultats.

Observez-vous cette tendance ? Gardez-vous un œil dessus ? Pensez-vous que la clean beauty influence aussi les marques de beauté asiatiques ?

Oui mais il me semble que c’est plutôt d’un point de vue environnemental. Beaucoup de marques asiatiques changent leurs packagings par exemple. On voit plus souvent du papier ou du carton prendre la place de suremballage en plastique.

Interview Little Wonderland   #Kbeauty #beauty #KoreanBeauty

Revenons à LW : Quel est LE truc qui stimule le matin au réveil ? Le truc que vous vous réjouissez de faire ? Le partie qui vous plaît le plus dans LW ? 

Les produits ! J’adore en découvrir de nouveaux, en essayer de nouveau ! Et parler aux clients aussi ! J’aime beaucoup avoir leur avis !

Quelle est la plus grande leçon que vous ayez appris depuis l’ouverture de LW ?

En tant qu’entreprise, il faut constamment évoluer. A chaque fois, il faut se mettre de nouveaux buts et apprendre sans cesse. Je n’avais aucune notion de marketing au début et j’ai dû apprendre énormément sur le tard. Au début, pour moi, c’était juste un échange, un partage de ce que j’aime. Mais on ne peut pas échapper au marketing et j’apprends encore d’ailleurs ! Ca c’est mon plus gros défi et c’est là que j’ai appris le plus.

Même si des marques asiatiques sont prêtes à s’installer en Europe, pensez-vous que l’Europe, elle, est prête pour les accueillir ou faudra-t-il encore patienter un peu ?

Ca évolue dans le bon sens mais honnêtement, la plupart des gens ne sont pas encore prêts. Ca avance mais il faudra encore un peu de temps !

Interview Little Wonderland   #Kbeauty #beauty #KoreanBeauty

Si on devait mettre un consommateur beauté européen à côté d’un consommateur beauté asiatique, quelles seraient, selon vous, leur différence de comportement en tant que consommateurs ?

Il y a clairement une différence d’aspiration quant aux standards de beauté. En Europe, on aime plus une peau bronzée tandis qu’en Asie, les standards de beauté idolâtrent une peau diaphane. Certaines marques qui sont populaires en Asie n’auront probablement jamais ce même succès en Europe d’ailleurs.

Interview Little Wonderland   #Kbeauty #beauty #KoreanBeauty

Finalement, où vous voyez-vous dans le futur ?

On a des projets ! Mais je ne peux pas encore en parler pour le moment ! On sera toujours dans la K-Beauty et on restera dans la beauté en général quoi qu’il en soit !

Voilà! C’est une interview que j’ai eu beaucoup de plaisir à faire et la discussion était très intéressante. Je réalise que je l’ai quand même bombardée de questions assez précises la pauvre et elle y a répondu avec le sourire! Yin est une jeune entrepreneuse qui a su réaliser un rêve à partir d’une passion et c’est quelque chose que j’admire énormément. Je suis heureuse de pouvoir désormais collaborer avec eux via des liens affiliés d’ailleurs. C’est une manière respectueuse de soutenir le travail de l’un et de l’autre. J’espère que découvrir les coulisses de Little Wonderland vous aura plu autant qu’à moi! 

Histoire de rendre ça encore plus excitant, je suis aussi heureuse de publier cette interview le week-end où le site fait justement 15% sur tout son assortiment! Profitez-en! Ils viennent en plus d’accueillir Sioris au sein de leur panel! Pour finir, n’hésitez pas à aller lire leur blog. Même s’il est forcément rédigé pour vous présenter des produits qu’ils vendent, il est très informatif et intéressant. Je les trouve de très bon conseil!

Disclaimer: Les liens vers Little Wonderland sont affiliés mais je tenais à préciser que cette interview est une initiative totalement spontanée que j’ai proposé à l’équipe. Je n’ai pas été rémunérée pour la faire. De même, les produits présents sur les photos ainsi que le colis sont des achats que j’ai fait de moi-même (avant ou après l’interview, j’ai juste rassemblé ce que j’avais et qui venait de chez eux). Je n’ai rien demandé en échange de cette interview. Des fois, il y a encore des idées et des initiatives qui sont juste réellement spontanées, curieuses et humaines 😉

Follow:

10 Comments

  1. Myriam
    24 octobre 2020 / 11 h 03 min

    Bravo Kim ! Article instructif et agréable à lire, comme toujours sur ton blog. Cela fait vraiment plaisir de constater que le noyau dur des passionnés de k-beauty reste attaché à la rédaction de contenus. Toutes mes félicitations pour cette collaboration méritée avec l’un de mes e-shops préférés ! Le seul bémol réside dans la réaction de mon banquier à cette nouvelle entorse à ses principes d’austérité 😀
    Je te souhaite un excellent week-end, sans bruits de chantier !

    • Une Fee dans les Etoiles
      Auteur
      24 octobre 2020 / 11 h 14 min

      Hooooo un grand merci Myriam! Ravie que l’interview t’ait plu! Et oui, tu as raison! C’est vrai qu’on est beaucoup à rester sur l’écrit en effet. Je n’y avais jamais pensé! Ne t’inquiète pas, mon banquier est dans le même état. On pourra les envoyer ensemble faire une cure histoire qu’ils puissent un peu se calmer les nerfs ^^
      Un très bon week-end à toi aussi Myriam!

  2. Framboise
    26 octobre 2020 / 12 h 56 min

    Bonjour, j’ai parcouru le site grâce à Bonnie Garner mais tous les produits qui m’intéressent sont en rupture (Klairs fundamental) donc je vais patienter avant de passer commander ( les délais de livraison trés longs ches Yesstyle m’ont un peu refroidie…).

    Lectures de ton blog trés agréables au passage !

    Framboise

    • Une Fee dans les Etoiles
      Auteur
      26 octobre 2020 / 20 h 27 min

      Coucou et bienvenue par ici! Oui, ils ont des moments rares où ils attendent sans doute un gros arrivage mais tu peux être notifiée par mail et ça marche très bien (je le fais moi-même). Et souvent, même avec des produits en rupture de stock, ça va quand même plus vite par Little Wonderland que les 2 autres sites basés à Hong Kong. Merci pour ton commentaire Framboise, passe une belle soirée 🙂

  3. greyteful_quadra
    28 octobre 2020 / 15 h 31 min

    Un tout grand merci Kim, j’adore lire ou écouter les interviews de ces entrepreneurs beauté… Il faut un certain courage pour se lancer dans la K-beauty en Europe, et je suis bien contente que les consommateurs s’y intéressent de plus en plus… Moi-même toute débutante j’y trouve mon bonheur, et je suis tellement contente parfois de faire découvrir de vraies pépites à mes amies et collègues “cosméto-occidentalisées” 🙂 … Je pense refaire le plein de sheet masks sous peu, si on doit rester un peu……confinées vois-tu?

    • Une Fee dans les Etoiles
      Auteur
      29 octobre 2020 / 9 h 59 min

      Haaaaa génial! Ca fait plaisir de voir que c’est apprécié! J’aime bien ces interviews où on peut jeter un oeil dans les coulisses de certains sites qui nous semblent familiers. D’un autre côté, ça aide ceux qui ne connaissent pas encore la K-Beauty à mieux la comprendre aussi. Ha oui je vois totalement! Mais sois tranquille, Little Wonderland est resté très actif pendant tout le premier confinement. Je pense qu’avec eux, tu pourras commander tranquillement si jamais on avait un deuxième VRAI confinement 🙂

  4. Karossee
    4 novembre 2020 / 11 h 04 min

    C’est moi ou le site ne propose pas le français ? Mode blonde française activée

    • Karossee
      4 novembre 2020 / 11 h 05 min

      Et sinon article très intéressant bien sûr !

    • Une Fee dans les Etoiles
      Auteur
      6 novembre 2020 / 11 h 59 min

      Non, français pas encore mais néerlandais, allemand et anglais oui!

      • Karossee
        10 novembre 2020 / 12 h 23 min

        Ok merci. Ca me rassure 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *