Un buffet et des peptides dans ta routine… A prix tout doux!

Oui mon enfant… C’est la crise! Même si j’ai l’impression qu’on me dit ça depuis que je suis adolescente, je vois bien que maintenant, c’est concret et qu’on n’est pas dans l’over drama. En Belgique comme en France, on sait tous qu’on va se les geler cet hiver et que, même en faisant attention, c’est le portefeuille qui va chauffer. Alors pourquoi je viendrais encore vous parler de beauté quand on se préoccupe de si on aura assez dans nos assiettes? 

The Ordinary Buffet Peptides de Cuivre  #copperpeptides #theordinary #skincare #soindelapeau

La beauté en crise?

Et puis pourquoi pas? En période de crise, le secteur de la beauté est un des secteurs qui s’est toujours le mieux porté. Hooooo il y a bien une chute des achats. N’allez pas penser que tout le monde se rue sur la beauté au lieu de s’acheter à manger. Mais quitte à laisser tomber une sortie restaurant, une petite partie du budget « vie sociale » continue à être consacré au maquillage et aux cosmétiques. Et ce, sans doute pour garder un minimum le moral… Et l’air de rien, sans doute un peu de dignité. 

La beauté, une arme fatale.

Saviez-vous que, lors de la 2e guerre mondiale, les U.S.A. avaient demandé à Elizabeth Arden de créer un make-up kit? De là, en a découlé la création du mythique rouge « Montezuma Red ». Celui-ci fut conçu afin de provoquer Hitler (beauté naturelle gnagnagna…) qui ne supportait pas qu’une femme se maquille. Le rouge à lèvres était aussi fortement mis en avant (même Winston Churchill encouragea les femmes à en porter) afin de ménager le moral des femmes qui étaient devenues une véritable force de travail. Évidemment, ça a été une occasion de plus pour que Helena Rubinstein et Elizabeth Arden se crêpent le chignon. Vous imaginez bien! Mais on laissera leurs disputes légendaires pour un autre article parce que sinon, je suis partie pour vous pondre une encyclopédie. 

Publicité Elizabeth Arden pendant la 2e GM.

Donc oui, comme d’autres secteurs, la beauté peut être en crise. Mais ceci prouve bien que la composante mentale a son importance: on a besoin de se faire plaisir. Alors… Ça ne sera peut-être pas tous les jours dans le luxe (et Dominique en parle bien ICI )… Mais on peut composer. Et puis un craquage à l’occasion, ça ne vous enverra pas en enfer pour autant (quoi que… Il y fera sans doute meilleur que chez moi en février!).

En bref, dédramatisez si vous craquez sur de la beauté alors que le portefeuille tire la gueule. Vous n’êtes pas futile, juste normale.

The Ordinary Buffet Copper Peptides.

Et justement, le Buffet Copper Peptides de The Ordinary est un sérum qui tombe à pic! J’avais déjà parlé de son grand-frère de chez NIOD, que j’aimais beaucoup, ICI d’ailleurs. Pour The Ordinary, on garde les peptides de cuivre, évidemment. Mais on a une combinaison de peptides un peu plus  « doux » que ceux du CAIS. Ils ciblent aussi les signes de l’âge (dont un qui fonctionnerait de la même façon que l’Argireline) mais je pense qu’ils agiront un peu moins en profondeur que ceux du CAIS. Histoire de rester dans quelque chose de performant, l’aspect  « Buffet » de son cousin est d’ailleurs entretenu.

Pour un produit contenant des peptides, on reste dans un prix fort raisonnable (31,90€/ 30ml).

Buffet aux Peptides de Cuivre: formule, texture et utilisation.

Et donc, pour en revenir à ce côté  « Buffet » même s’il est moins puissant que le CAIS, sa composition est plus « englobante ». On trouve du Lactoccocus Ferment Lysate (un probiotique qui booste le renouvellement cellulaire et protège la barrière cutanée), de bons agents hydratants (glycérine, arginine, et différents acides hyaluroniques), de l’apaisant (de l’allantoine ) ainsi qu’une pléthore de petits acides aminés auxquels on ne dira jamais non. 

Tout ça fait donc de lui un très bon sérum hydratant et anti-âge. 

J’apprécie énormément sa texture gel aussi. L’air de rien, il « tient mieux » et permet une application plus aisée et posée qu’avec le CAIS. On sent aussi beaucoup le côté hydratant. Ca m’a fait énormément de bien, surtout en été. 

Pour ce qui est de l’utilisation, j’ai surtout appliqué le sérum Buffet aux Peptides de Cuivre (comme le CAIS en fait) dans les routines dites « douces ». Celles où j’évitais les exfoliants et le retinol. Juste histoire d’en profiter à fond. Car il semblerait, en effet, que certains de ses effets peuvent être diminués OU qu’il provoque (surtout les peptides de cuivre) des irritations lorsqu’associés à d’autres actifs exfoliants. Ça dépend de chacun et c’est à vous d’essayer. C’est surtout juste moi qui aime me faire quelques routines sans exfoliants par moments. Parce que j’en utilise beaucoup et que j’aime laisser une part de tranquillité quelques fois par semaine à ma peau.

Le Buffet aux peptides de cuivre est-il approuvé?

Cela fait maintenant plus d’un an que j’utilise des peptides et des peptides de cuivre. Lorsqu’associés à des routines complètes et ciblées sur l’éclat du teint et l’anti-âge, je suis persuadée qu’ils aident énormément à prévenir le relâchement de ma peau. Même si le CAIS est plus puissant, si jamais il m’arrivait d’avoir un budget plus serré, je serais vraiment heureuse d’avoir l’option du Buffet Peptides de Cuivre. Il fait son boulot de maintenance à merveille et me permet d’avoir une belle synergie d’ingrédients en quelques gouttes. Le côté hydratant est aussi un réel plus qui font de lui un parfait allié anti-âge à prix tout doux!

Follow:

6 Comments

  1. Myriam
    5 octobre 2022 / 15 h 39 min

    Hello Kim, bravo pour cet article que j’ai dévoré, comme les précédents ! Malheureusement, j’ai dû renoncer à l’efficacité du Buffet après 8 mois environ. J’ai constaté que je faisais partie des malchanceuses qu’il gratifiait d’une pilosité fort peu seyante (à mon grand désarroi car je pensais que c’était une légende urbaine du skincare !). Tout est rentré dans l’ordre après l’arrêt des peptides de cuivre. YMMV, toujours d’actualité 🙂

    • Une Fee dans les Etoiles
      Auteur
      8 octobre 2022 / 9 h 21 min

      Ha oui??? Je n’ai pas du tout eu cet effet mais j’en ai aussi entendu parler. Rhaaaa c’est dommage ça! Mais oui, je suis certaine qu’il y a plein d’autres jolies alternatives 🙂

  2. Aida
    5 octobre 2022 / 15 h 56 min

    Coucou,

    Je ne vais pas parler du peptide cuivre ( j’ai utilisé buffet tout seul bien aimé d’ailleurs) mais je vais plutôt rebondir, sur le fait que c’est la crise ect… alors hier, je me suis fait plaisir, j’ai été en parfumerie je me suis offert un fond de teint et une palette de fard….je culpabilise beaucoup l’espace d’une seconde , mais bon, j’ai arrêté de fumer, alors je me dis que maintenant l’esprit que je mets dans mes routines, maintenant il en vaut la peine, je vois la différence

    • Une Fee dans les Etoiles
      Auteur
      8 octobre 2022 / 9 h 24 min

      Mais tout à fait! Et puis ça se garde un bon moment et on a besoin de garder le moral avec ces petites choses. Félicitations pour ton arrêt cigarette! J’essaie aussi depuis des années mais ne perds pas espoir! C’est une vraie crasse très difficile à arrêter et tu as tout mon respect! (Et ça mérite de jolies récompenses d’avoir arrêté!)

  3. 16 octobre 2022 / 11 h 35 min

    Bonjour Kim,
    Je ne commente jamais mais tes articles sont toujours très sympas à lire.
    J’ai testé le Buffet en début d’année mais j’avoue que je ne m’en souviens déjà plus, j’imagine que ce n’était pas un indispensable pour moi 😀
    Je rebondis sur la beauté et la crise: ça a été un gros déclic pour moi (forcément!). Je gagne pas trop mal ma vie et c’est vrai que je dépense beaucoup en beauté. Là, je fais l’effort de vider mes tiroirs (ce qui n’est pas plus mal) et ça a été le dernier coup de grâce pour le « bio ». J’ai juste plus les moyens ou alors de manière ponctuelle sur des produits déjà achetés et appréciés.
    Entre un fond de teint bof trop glowy à mon goût à 40 balles et une tuerie qui tient toute ma journée de boulot sous le masque de chez L’Oréal à 15, il n’y a plus photo… Mais c’est sûr que la palette Natasha Denona ou l’après-midi chez le coiffeur, ça sera pour mon anniversaire… ^^’

    • Une Fee dans les Etoiles
      Auteur
      19 octobre 2022 / 10 h 12 min

      Merci Céline! En fait, j’aurais pu développer plus mais ça allait prendre plus de temps que la revue en soi. Ce que j’aurais pu ajouter c’est que, assez ironiquement, quand t’es à la dèche, t’es déjà écolo (et donc, ça va ds le sens du « bio » si on veut). Qu’on achète du bio ou non, c’est surtout notre façon de consommer qui change la donne. Avoir 3000 produits « bio » ou avoir 3 bons produits tout court (bio ou non mais qui te conviennent et que tu utiliseras jusqu’au bout beaucoup plus facilement du coup) , c’est ça qui va changer les choses. Et ça se répercute sur absolument tout: la cuisine, les fringues, les modes de transport, les « plus ». J’en parlais justement avec un candidat écolo il y a 2 semaines: les plus pauvres ont déjà un mode de consommation « slow ». Alors oui, on ne va pas se diriger vers des marques estampillées écolo/ bio nécessairement pcq tout simplement, le portefeuille ne saurait pas suivre. Mais y a une mesure qui tient du raisonnable quand d’autres pensent qu’ils y sont déjà alors qu’ils sont dans le déraisonnable.
      De même, ici, ayant la peau mixte/grasse, j’utilise beaucoup moins de quantité de produits que des peaux plus sèches. Et je ne supporte pas avoir 3 pots de crème hydratante ouverte. C’est du gaspillage pour moi. Donc je suis aussi très lente en revue à cause de ça. Y a un moment, faut arrêter de gaspiller inutilement. Même si je reçois des produits, il est hors de question que j’en jette la moitié juste parce que j’en ai ouvert plein en même temps. Ça relève du bon sens pour moi mais peut-être parce que j’ai toujours été élevée en faisant un minimum attention à ce genre de choses du quotidien.
      Y a donc pas de mal à se faire plaisir! La question à se poser étant: est-ce réellement un vrai plaisir ou juste un achat de plus? Et Denona, Patrick Ta and co, ça sera aussi pour une occasion 😜

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.