Se démaquiller: revue du Cleansing Balm de It Cosmetics.

Je suis une fana de cleansing balms. J’en ai essayé plein et j’adore toujours autant les tester. C’est un produit toujours nécessaire, facile à essayer et dont les résultats sont visibles dans l’immédiat. Pas besoin d’attendre 2 mois pour éventuellement penser que le produit est efficace. Ça passe ou ça casse! Ici, c’est la première fois que j’utilise un cleansing balm d’une marque de maquillage. Est-ce que ça en vaut la peine? Mmmm… Voyons ça ensemble!

It Cosmetics Bye Bye Makeup Cleansing Balm Makeup Remover. #itcosmetics #cleansingbalm #skincareroutine

It Cosmetics: la marque.

Etant donné qu’elle est présente depuis peu en Belgique, je vais peut-être d’abord un peu m’attarder sur la marque.

It Cosmetics fut créée par Jamie Kern Lima en 2008. Ancienne présentatrice TV, elle éprouve des difficultés à trouver du maquillage qui puisse camoufler sa rosacée et son hyperpigmentation. C’est ainsi qu’elle crée la fameuse CC Cream, désormais N°1 des ventes aux U.S. De là, découle ensuite toute une gamme de maquillage « infusé » aux soins dont plusieurs autres produits cartonnent. A cela, s’ajoutent désormais aussi des cosmétiques. Dont le baume dont nous allons parler ici. Rachetée en 2008 par L’Oréal, Jamie Kern Lima devient aussi la première femme directeur du groupe. 

Une beauté inclusive: le crédo de It Cosmetics.

Evidemment, en comblant un manque dans le monde de la beauté, c’est l’inclusion qui prime chez la marque. Hormis les problèmes de peau cités plus hauts, la marque fait attention à inclure tous les âges et toutes les couleurs de peau en proposant des produits qui savent s’adapter. A travers des produits conçus en collaboration avec des chirurgiens esthétiques et des dermatologues, It Cosmetics veut redonner confiance aux femmes quelle que soit leur problématique. 

Leur produit phare, la CC Cream, est littéralement devenue un produit viral. J’en ai entendu parler il y a facilement 6-7 ans, lorsque j’ai vu les anglophones se ruer dessus. Anna Newton et Lily Pebbles, entre autres, ne tarissaient pas d’éloges à son sujet. Je l’ai aperçue dans des rayons chez Boots mais trop pressée ou trop à la dèche, je n’ai finalement jamais essayé ce tube qui cartonne pourtant depuis son lancement. 

Le Bye Bye Make-Up Cleansing Balm Makeup Remover.

Etant donné que la marque a toujours pris soin d’infuser ses produits make-up avec une composante cosmétiques, il semblait logique qu’ils lancent une gamme de soins. Je teste actuellement une crème hydratante qui me demandera encore quelques semaines d’utilisation avant un premier constat… Et vous pensez bien que je me suis jetée sur le Cleansing Balm!

It Cosmetics Bye Bye Makeup Cleansing Balm Makeup Remover. #itcosmetics #cleansingbalm #skincareroutine

Que promet le cleansing balm de It Cosmetics?

Comme beaucoup des autres produits, le Cleansing Balm est un « tout-en-un ». Ici, la marque le présente comme un baume démaquillant waterproof (et insiste sur le fait qu’il ôte aussi très bien la protection solaire), un nettoyant enlumineur et un masque hydratant. Ils ont des cojones et ils les montrent! 

Texture et utilisation du Cleansing Balm Bye Bye Makeup:

La texture est celle d’un baume gras qui se transforme en huile lorsqu’on le masse sur la peau. De mon côté, j’aime assez bien le faire un peu chauffer entre mes mains avant de l’appliquer afin d’éviter des grumeaux de gras qui tombent. Il est doux, se fond très facilement et permet un massage très agréable. Le Cleansing Balm de It Cosmetics décolle en effet absolument tout sans problème et le mascara se désagrège très facilement. Il ne pique pas les yeux et n’a pas de parfum entêtant. Je l’émulsionne ensuite avec de l’eau et il se transforme en lait. Pour finir, je l’ôte avec un tissus mouillé.

It Cosmetics Bye Bye Makeup Cleansing Balm Makeup Remover. #itcosmetics #cleansingbalm #skincareroutine

Et moi? J’en pense quoi?

La marque avance donc énormément de bienfaits à ce baume démaquillant. Il est enlumineur parce qu’il contient de la vitamine C (un dérivé et pas des plus prometteurs mais pour un produit à rincer, what else?). De l’huile de rose musquée est présente pour l’hydratation, ainsi que de l’huile de jojoba (une des plus proches de l’huile naturellement produite par la peau) et des céramides qui sauront contenir l’hydratation. Une bonne dose de beurre de karité est aussi présente. Finalement, ceux qui ont la peau sensible au parfum préféreront éviter. Même si ça ne cocotte pas, du parfum est présent. 

Des cojones, vraiment?

Ai-je vraiment besoin d’autant de promesses dans un baume démaquillant? Non. C’est un produit qui se rince et un dérivé de vitamine C (qui sera assez difficile à convertir en vitamine C pure en plus) ou de l’huile de rose musquée ne vont rien changer à la donne. Son prix (entre 34 et 42€/100g. ) est un peu rébarbatif aussi. On a connu meilleur rapport qualité-prix chez Heimish par exemple (vous retrouverez mon impression dans le vidéo de cet article) . Finalement, c’est surtout le rapport sensorialité/ prix qui m’a déçue. Parce qu’à ce prix-là, on veut du sensoriel. On veut une belle texture! Et ici, je ne vois rien d’exceptionnel. C’est pourtant dans les baumes qu’on peut s’amuser en textures, donner du plaisir. Et là, c’était un gros: meh. Bref, c’est beau de vanter 3000 bienfaits, de mettre des cojones sur la table. Mais si ça bande mou, j’ai d’autres chats à fouetter. (Vais-je laisser ceci? Oui oui, je vais laisser ceci!)

Je pinaille sans doute mais vraiment, les baumes, c’est mon dada et je suis restée sur ma faim. Il fait son boulot, c’est un baume. Mais ni plus, ni moins. Je crois surtout qu’il ravira les personnes qui n’ont jamais utilisé de baume démaquillant de leur vie (d’où sortent ces gens? Quel malheur les a touchés?). Clair qu’en revenant des eaux micellaires, ça va fortement changer la donne. Et c’est sans doute la clientèle ciblée: des gens qui n’y connaissent pas grand chose en soins, des débutants. Mais pour ceux qui sont déjà des consommateurs avertis en démaquillants/ nettoyants gras, il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Et on veut plus. Parce qu’on a connu mieux et moins cher. Ou l’équivalent et moins cher. 

Au final, rien de bien méchant. Juste que je n’ai absolument pas été époustouflée. J’ai beaucoup plus d’espoir pour leurs produits make-up. La ligne soins… Me laisse un peu plus perplexe. On verra ça avec la crème dont je vous ai parlé en début d’article! Mais il faudra patienter encore un peu! 


Petite note aux français:

NOTE: Pour les français, il semblerait que le baume ne soit plus disponible chez vous. Ici, vous voyez le nouveau packaging. Ca doit être pour ça qu’il est indisponible: les nouveaux packagings arriveront sous peu.

Follow:

6 Comments

  1. 25 octobre 2022 / 13 h 10 min

    Alors comment dire que l’huile de rose musquée va changer quelque chose? Ah ben si, je la supporte absolument pas, dans rien, donc c’est réaction immédiate ou presque, même avec un nettoyant… C’est enrageant, on a les catastrophe mais pas les bienfait dans les nettoyants.

    Je comprends vraiment pas le positionnement de la marque qui parfume autant alors même que la fondatrice à de la rosacée… (Et j’ai même envie de dire que c’est pas très inclusif!) Et puisqu’en plus la sensorialité n’est pas exceptionnelle, juste POURQUOI? Bref, je râle encore mais merci d’avoir testé pour moi. (Non, je ne vais pas acheter.)

    • Une Fee dans les Etoiles
      Auteur
      30 octobre 2022 / 12 h 28 min

      Oui, j’ai pas trop bien compris. Après, j’ai pas l’impression qu’il y ait énormément de parfum. On n’a pas accès à la concentration mais en tous cas, au nez, c’est vraiment léger. Cela dit, si qn y est sensible, même à petite dose, c’est pas l’idéal. Et encore moins pour des gens avec de la rosacée. Il ne m’irrite pas mais oui, je ne pige pas de trop certains choix par rapport à leur positionnement.

  2. Karossee
    27 octobre 2022 / 11 h 28 min

    Mince je ne vois pas mon commentaire. Je recommence. Ce baume ne sera clairement pas pour moi. Bien trop cher et le parfum de rose très peu pour moi. Je préfère de loin le take the day off de clinique si je veux mettre ce prix. Mais le prochain que ma liste a tester c’est le heimish (on se demande pourquoi 😅). Le sensifine me tentait aussi mais le fait qu’il déphase m’a refroidie (et globalement je ne suis pas une grande fan des svr)

    • Une Fee dans les Etoiles
      Auteur
      30 octobre 2022 / 12 h 33 min

      Ha le Heimish ne sent pas du tout la rose donc il a déjà un bon point 😉 Sans parler de son prix! Et de son packaging! Et de… 😀
      Clairement, il a plus facilement conquis mon coeur que celui de It Cosmetics. Mais je pense que la démarche et les habitudes skincare sont différentes de ces 2 côtés du globe. L’un est clairement conçu « à l’américaine » et l’autre  » à l’asiatique ». Sur ce point, y a pas à dire, les asiatiques font de plus belles choses.

  3. Astrid
    28 octobre 2022 / 13 h 16 min

    Tu as raison, totalement inutile d’avoir 36 trucs de soin dans un baume qu’on rince au bout d’une minute.
    IT-Cosmetics, j’aime vraiment beaucoup les 2 pinceaux que j’ai de chez eux, ils sont de bonne qualité. A part ça la marque ne m’a jamais attirée. J’ai testé des échantillons de leur BB CC crème (impossible de me souvenir du produit exact), et j’ai détesté la couvrance beaucoup trop forte.
    Bref, merci d’avoir fait le cobaye pour ce baume démaquillant, pour ma part je reste avec mon Clean It Zero Banila que j’adore.

    • Une Fee dans les Etoiles
      Auteur
      30 octobre 2022 / 12 h 35 min

      Ho oui il est sublime aussi le Banila 🥰 Je suis en train de tester leurs CC crème et ils viennent de sortir une « nude glow » beaucoup plus légère. J’en parlerai bientôt ici. Je ne comptais faire qu’un reel puis finalement, je me suis dit que ça faisait longtemps que je n’avais pas fait de revue make-up! Donc hop! Les photos sont déjà faites, « y a plus qu’à » l’écrire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.