Pourquoi j’aime M.A.C.

Puisque j’en fais souvent l’éloge, je me suis dit qu’au-delà d’en parler via leurs produits, il était peut-être intéressant que je développe ici un peu mieux mes raisons…

Tout d’abord, il faut savoir que j’ai déjà travaillé comme étudiante – et ce pendant presque deux ans- dans une entreprise de cosmétiques dont je tairai le nom parce que je suis littéralement passé de l’amour à la haine là-bas. Tout ça pour vous dire que je sais ce que c’est que de devoir jongler avec un millier de produits différents aux fonctions à la fois différentes et égales. Le masque qui sert à hydrater les peaux mixtes mais qui peut aussi être utilisé pour les peaux grasses, l’hydratant tout court ou l’hydratant gommant, le bazar, le machin, le mais oui on peut l’utiliser autant sur le corps que les cheveux, le… ARF. Bref, alors qu’il ne s’agissait que d’une seule marque, c’était déjà digne de trois cours d’université que de saisir les nuances, les subtilités et tout le toutim de la panoplie de produits qu’ils offraient.

Avant que M.A.C. n’apparaisse dans ma “zone géographique physiquement facilement atteignable” (comprenez: à moins d’1/2h de route de chez moi), je n’avais droit qu’à trois ou quatre choix: ICI Paris XL, Planet Parfum, Di et Kruidvat. Autant vous dire que c’est hautement réduit. Et bien que j’aie été une ou l’autre fois refroidie par les mauvaises réflexions de certaines vendeuses dans ces espèces de grandes surfaces de la beauté, j’ai néanmoins toujours admiré comment elles arrivaient à se dépatouiller entre les différentes marques AINSI que les différents produits de ces différentes marques. Après… Je suis persuadée qu’aucune d’entre elles n’était capable d’être un savant dans chacune des marques du magasin. Ou alors il aurait fallu faire un doctorat pour chaque saison…

Tout ça m’a fait penser qu’il était alors impossible d’avoir un service PARFAIT dans ces magasins. Les chances de passer à côté du produit qu’il nous faut parce que la vendeuse ne s’en souvient pas ou parce qu’elle n’a pas encore été formée pour ça sont grandes. Attention que je ne remets pas ici en cause leur compétence mais plutôt la complexité de travailler avec autant de produits différents sans en enfoncer un seul. Ces vendeuses ne sont certainement pas des machines mais bien des êtres humains. C’est l’idée et le concept du magasin qui me paraît être un peu trop utopique.

Là où M.A.C. fait la différence, c’est qu’il ne propose que sa propre marque. Les vendeurs ont donc moins de produits identiques dont ils doivent faire la promotion et ne sont pas guidés par des stratégies de vente afin de faire re-valoir telle ou telle marque un peu tombée aux oubliettes, etc. On peut dire qu’ils sont moins soumis à une confrontation directe avec le marché de la vente en quelques sortes. Et ceci en améliore sans aucun doute la globalité des conseils prodigués à nous, petites clientes perdues.

De plus, les vendeurs sont tous formés de manière assidue par M.A.C. Il suffit de leur demander leur CV ou encore de se renseigner pour savoir comment faire pour entrer dans leur grande famille: il faut y mettre le paquet. En plus d’une formation de maquilleurs, ils doivent se soumettre à une formation spécifique à M.A.C., formation continuellement renouvelée lors de chaque collection (et le rythme de sortie des collections limitées chez M.A.C. est assez soutenu…).

Finalement, au-delà du fait qu’ils soient bien mieux formés pour une seule et unique marque, il n’y a rien à faire mais M.A.C. est avant tout une marque professionnelle qui a commencé par du professionnel. Ils se sont ensuite intéressés au marché des gens “normaux”. Les produits sont d’une qualité quasi irréprochable, les conseils toujours adaptés à la personnalité et au style des clients, l’hygiène (Hélène a d’ailleurs fait un post très bien foutu sur l’hygiène dans les magasins de cosmétique ICI) est nickel – ce que l’on ne peut pas nécessairement dire des autres magasins-, et ils cherchent sans cesse à renouveler les matières et les collections. Quand on sait qu’ils assurent énormément de défilés de grands créateurs ou qu’ils sont souvent appelés sur des shootings de magazines de mode renommés, il est difficile de se dire que ça doit être de la gnognotte. Si les plus grands les réclament…

Pour toutes ces raisons, j’aime M.A.C….  Alors vous allez me dire que maintenant, Bobbi Brown est aussi enfin arrivée en Belgique mais bon, Bruxelles et ses embouteillages me donnent déjà mal à la tête… Et pour y être passée une fois, j’ai été un peu refroidie par le prix des produits. Cela dit, je n’ai encore jamais pu vraiment essayer leurs produits et le principe est le même: une seule marque et des professionnels formés jusqu’au bout des ongles dans leur domaine.

Follow:

9 Comments

  1. Stéphanie L.
    12 mars 2012 / 21 h 03 min

    Pas faux ! Plus tu travailles av de marques, moins tu parviens à maîtriser les produits dans les détails. C’est assez logique. Si je prends mon exemple en pharmacie, je dois reconnaître qu’en ce qui concerne les compléments alimentaires (je prends ici cet exemple), il y en a tellement que je ne saurais pas les maîtriser tous par coeur.
    Pour MAC, c’est vrai que la dernière fois que j’y suis allée, à Maastricht, la maquilleuse a pris son temps pour m’expliquer les qualités du produit que je comptais acheter, sa façon de l’utiliser, etc, et ce service tu ne l’auras jamais chez Di ou Kruivat.
    Chez Paris XL c’est déjà différent. J’ai une amie (esthéticienne de formation) qui y travaille et elle m’épate à chaque fois tant elle connait bien ses produits. Elle est passionnée par son métier et ça se voit. Je Mais je reconnais que toutes les “vendeuses” n’y sont pas toutes aussi enthousiastes.

    • Stéphanie L.
      12 mars 2012 / 21 h 12 min

      Je viens de regarder la vidéo. Je n’ai pas compté le nombre de fois où elle dit “c’est dégueulasse” hihi… et je suis bien d’accord av elle. Je n’ai jamais essayé un testeur nulle part et j’ai en effet remarqué que chez MAC, les filles prennent les précautions d’hygiène nécessaires. Chouette reportage à faire visionner à toutes les ados 🙂

    • Une Fee dans les Etoiles
      13 mars 2012 / 14 h 05 min

      Ha mais je ne remets pas en cause leur capacité de vendeuses chez Paris XL. C’est juste que rien que l’idée qu’elles sont censées tout connaître sur tout ce qui y est vendu est complètement farfelue. J’ai déjà eu de bonnes expériences avec des vendeuses de chez Paris XL aussi. Mais… Jamais eu de mauvaises avec des gens de chez M.A.C. Voilà où se tient une énorme différence.
      Pour info, une fois j’étais chez Paris XL avec une amie qui comptait acheter de la terracota. La vendeuse, voyant bien que je ne comptais rien débourser, n’a pas hésité à me montrer du doigt en disant: “si vous ne voulez pas avoir de rougeurs comme votre copine là, blablabla”. Alors, je m’en fous d’avoir des rougeurs, ça a été diagnostiqué par ma dermato itou. Par contre, le principe de dévaloriser quelqu’un pour faire acheter à une autre, je trouve ça honteux. Surtout venant de la part d’un truc moche hypra-bronzée aux rayons UV, tartinée de fond de teint qui ne respecte pas sa carnation de peau et maquillée comme un camion volé de plus de 80 balais en ayant à peine 50ans. En rayon “conseils pour la peau”, j’en connaissais bien plus qu’elle…

  2. Une Fee dans les Etoiles
    13 mars 2012 / 14 h 09 min

    P.S.: Et en rayon “vente” aussi hihihi!
    Cela dit, je le répète, j’ai déjà aussi eu de bons contacts là-bas. C’est juste que les fois où ça ne s’est pas bien passé, j’ai été choquée (la fois où la vendeuse m’a laissée me dépatouiller avec les vernis Mavala… Ha bein oui, bien moins cher donc on va pas se fouler comme elle s’était foulée 3minutes plus tôt avec les vernis Chanel… Et non, il n’y avait pas plus de monde, le magasin était vide!) et que malheureusement, ce genre de mauvaises fois, on s’en souvient plus que des bonnes.

    • Stéphanie L.
      13 mars 2012 / 20 h 28 min

      Salut,
      Je n’ai pas voulu dire que tu remettais en cause… 😉 Je suis d’accord avec toi, elles ne sauraient pas maîtriser l’entièreté des gammes.
      Et pour parler en général, c’est vrai qu’il y aura tjrs des vendeuses qui se croient mieux que tout le monde et auront la critique (non fondée) facile…
      Sinon, j’aime bien qu’on me conseille mais quand je le demande parce que les vendeuses qui me suivent à la trace dans une boutique, ca m’insupporte. Je dépose ce que j’ai en main et je me casse dans ces cas-là. A Londres notamment, c’est un comportement qui m’insupporte typique dans les Liberty, Harrods etc où les vendeuses sont surveillées et doivent faire du chifffre.
      Bonne soirée

      • Une Fee dans les Etoiles
        14 mars 2012 / 13 h 13 min

        Ha moi j’avais eu la chance de rentrer chez Liberty et qu’on me foute la paix alors 🙂 Je crois qu’il était marqué sur ma tête: je dors dans une auberge pourrie, j’ai pas assez de sous pour vous 🙂
        Mais oui, ce genre de comportement, je n’aime pas non plus. Mais pour avoir travaillé dans ce genre d’établissement, oui, elles sont surveillées… Moi je détestais devoir agir ainsi… Alors quand je tombais sur quelqu’un qui était intéressé, je faisais exprès d’être très lente et longue dans mes explications histoire de pas emmerder les clientes dont je voyais bien qu’elles voulaient qu’on leur foute la paix. Hihihihi!!!

  3. SSA
    14 mars 2012 / 8 h 20 min

    J’avais assisté à une scène épouvantable dans un le Paris XL cathédrale, il y a déjà quelques années. A l’ouverture du magasin, très tôt, toutes les vendeuses en cercle, tête baissée, en train de se faire littéralement engueuler parce que quand elles vendaient une crème de jour, elles ne vendaient pas systématiquement un combi sérum-contour des yeux de la même gamme. J’ai aussi appris qu’elles ont des semaines “marque1” où le but est de te faire croire artificiellement que c’est exactement ça qui te convient alors que si tu tombes dans la semaine “marque2” ou “marque3”, le conseil sera tout autre. Du coup même les bonnes vendeuses sont obligées de donner les mauvais conseils…

    • Une Fee dans les Etoiles
      14 mars 2012 / 13 h 16 min

      Ho bein tiens… Mon anecdote s’est passée dans le même Paris XL! Me semble qu’ils cumulent de ce côté. Par contre, très bien conseillée du côté du Longdoz. Doivent être contentes quand elles n’ont pas une des vieilles habituelles du quartier là-bas 🙂
      Mais sinon, c’est totalement honteux. Un, on n’engueule pas des employés devant des clients. Pour moi, c’est un manque de professionnalisme et de respect total (autant pour les employés que pour les clients!). De deux, un fonctionnement pareil… Ca me donne envie de vomir…

      • SSA
        15 mars 2012 / 9 h 34 min

        J’ai “testé pour toi” le teint Bobby Brown hier et, bien que la vendeuse-maquilleuse soit maquillée étrangement (genre un gros paquet de poudre bien visible sur fond de teint épais), mon teint était nickel, subtilement ensoleillé. Niveau prix, 38.60€ le fond de teint, 35.60€ la poudre soleil et 27.40€ le blusher. Je n’ai pas testé les yeux ni la bouche mais j’étais satisfaite de la base.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *